60 millions de consommateurs – Ces frais bancaires qui vous enfoncent !

B.Boulay 27 octobre 2017 0
60 millions de consommateurs – Ces frais bancaires qui vous enfoncent !

Quand vous vous trouvez en difficulté, la banque en rajoute une couche en vous facturant courrier sur courrier et des frais sur tout ! 60 millions de consommateurs dénoncent cette façon d’appuyer sur la tête de clients en difficulté, pour qu’ils ne puissent plus sortir la tête de l’eau !

Quand une dépense imprévue vous tombe dessus et que votre compte n’est pas suffisamment approvisionné, non seulement vous devez payer des agios, – ce qui est normal – mais on vous abreuve de courriers payants, de frais de commissions d’intervention, frais de rejet,… si bien que vous finissez vite par avoir plus de frais que ce que vous auriez pu remettre pour assainir le compte et vous passez votre énergie à payer les frais … qui engendre d’autres frais !

Un foyer sur 5 a payé plus de 500€ de frais dans l’année

« En moyenne, un client standard verse chaque année 34 € de frais liés à un solde débiteur, selon les centaines de relevés que nous avons pu analyser, constatent 60 millions de consommateurs et l’UNAF (union des associations familiales), Pour le consommateur en difficulté, c’est presque 10 fois plus : 296 € en moyenne, selon les relevés de ceux qui ont demandé une aide aux associations familiales en 2016. Cette année-là, un foyer en difficulté sur 5 a vu s’envoler plus de 500 € !« ,

Le tarif maximal dans presque toutes les banques

Mais toutes les relances étant automatisées, le conseiller n’intervient que pour accepter le tarif  des frais de commission (le tarif maximal, soit 8€ pour presque toutes les banques, sauf pour la banque postale où il est de 6,90€). Au bout de 10 commissions, c’est le rejet des paiements.  Les clients ne peuvent donc pas faire jouer la concurrence entre banques.

De l’argent facile sur le dos des plus démunis

« Une situation qui n’est pas acceptable et qui  déclenche des violences verbales sur les conseillers« , dénoncent 60 millions de consommateurs et l’UNAF, qui estiment que c’est de  l’argent facile sur le dos des plus démunis !

 

Commentez l'article »