Abbaye d’Autrey – Plantes en fête, la 10e édition bat son plein !

B.Boulay 17 mai 2015 0
Abbaye d’Autrey – Plantes en fête, la 10e édition bat son plein !

Demain encore, l’abbaye d’Autrey vous ouvre son magnifique Parc pour la 10ème édition de « Plantes en Fêtes ». Un décor grandiose pour les 40 exposants spécialisés (pépiniéristes, horticulteurs, paysagistes..) venus de la France entière, vous proposer ce qu’on ne trouve pas ailleurs ! Des espèces diverses et variées, des idées et des décors, tout ce qu’il faut pour personnaliser votre jardin  et le rendre magique…

Cette manifestation a attiré 4200 personnes l’année dernière. Et il semble que la 10e édition soit partie pour battre ce record ! Il faut dire qu’on y trouve des espèces qu’on ne voit pas chez d’autres pépiniéristes et qu’on ne peut rêver meilleurs emplacements, fondus dans les 5 ha de l’arboretum au milieu de 4000 variétés. « Le parc a été créé il y a 30 ans par le Frère Syméon qui est paysagiste et vient de Noirmoutier », explique Père Jean Bosco.

Un parc classé « remarquable »

Avec 3 jardiniers, il combine les essences et les variétés d’ici et d’ailleurs pour en faire un lieu d’enchantement. Le parc est classé « remarquable » et son arboretum valorise des végétaux d’Asie, d’Amérique du Nord, de Nouvelle Zélande … Connaissez-vous l’arbre aux mouchoirs ? Rapporté d’Asie, cet immense arbre fait des fleurs  blanches qui ressemblent à des mouchoirs en papier et volettent dans la brise.

Une joyeuse effervescence

C’est une cascade de verdure et de couleurs, des entrelacements de branchages feuillus et à cette époque de l’année, tout s’éveille. Il y a de la sérénité, de l’harmonie paisible, une note d’élégance et d’élévation. Un espace qui contrebalance la joyeuse effervescence des plantes en fête, des allées et venues des visiteurs, de la valse des hésitations, des coups de coeur, jusqu’à celle des brouettes des scouts qui véhiculent les arbustes achetés jusqu’au véhicule des clients contre un pourboire pour leurs camps d’été.

Tout ce qu’on ne trouve pas ailleurs

Les 40 exposants ont investi la cour intérieure, entre ombre et lumière suivant leurs besoins. Dès l’entrée, Roville-aux Chênes prêche pour le patrimoine Lorrain, mais on y trouve aussi une spécialiste des fougères de Nantes, des érables vosgiens, des plantes d’Allemagne ou de Belgique. La distillerie de roses vient d’Angers et propose cosmétiques naturels, des bonbons ou du sirop de rose délicat. Incontournables également, les plantes médicinales.

Stop limace

Et pour éviter que tout ne soit dévoré par les limaces, hantise des jardiniers amateurs, le Stop Limace inventé par des collégiens, médaille d’or du concours Lépine en 2010. Un projet conçu dans le cadre de la découverte professionnelle,  après une étude de marché. Le Stop limace consiste à isoler du sol des granulés qui dessèchent les limaces et les font mourir dans cette boite en plastic de Raon-l’Étape et carton de Ludres. Elle est juste percée de quelques trous suffisants pour la glissée des limaces, mais sans risque pour les animaux domestiques ou même pour les sols, puisque les limaces meurent à l’intérieur. Et ça marche !

Pour sublimer le beau…

Enfin comme l’esthétisme fait le jardin, vous y trouvez également des sculptures d’oiseaux en métal, des pierres taillées ou l’art topiaire qui consiste à tailler des arbustes ou massifs et à leur donner des formes de sculptures végétales. Pour cette édition, le coté festif est renforcé, puisque les visiteurs peuvent déguster la toute nouvelle bière de l’Abbaye lancée ce samedi !

Le parc est ouvert à la visite tous les jours d’avril à novembre.

 

 

 

Commentez l'article »