Affluence et confluences pour ces 5e rencontres

B.Boulay 10 octobre 2012 0
Affluence et confluences pour ces 5e rencontres

Rançon du succès, la CCI (1) aurait pu être débordée ! 30 clubs d’entreprises et 600 chefs d’entreprises ont répondu à l’invitation. Il faut dire que la conférence d’Hervé Gougeon promettait les chemins de la réussite.

Curiosité, envie de faire des rencontres et peut-être de faire naître des opportunités, les entrepreneurs sont venus échanger, voir comment les autres s’en sortaient et ce que les différents clubs pouvaient apporter. En temps de morosité, toute initiative est bonne à saisir, toute idée vaut de l’or et quand les moyens suivent, c’est l’apothéose !

Tout chef d’entreprise qui se respecte, est à l’affût de collaborations fructueuses.  Il y a toujours plus d’idées dans plusieurs têtes ! C’est le message transmis ce soir par la CCI.

Et comme le dit Gérard Claudel, président de la CCI : « Dans les périodes difficiles, il ne faut pas s’isoler ».

Halte aux préjugés

Pour remonter le moral des troupes, Gérard Claudel annonce la création d’un fonds CCI d’1M€ pour aider les TPE (2) et PME (3) Vosgiennes. « Je veux que dans la nouvelle gouvernance régionale qui se dessine, les Vosges aient toute leur place ! », annonce-t-il.

Avec un réseau professionnel, on est tellement plus efficace ! Un avis partagé par Hervé Gougeon, conférencier du soir, venu occuper la scène, secouer le cocotier avec ses chemins de la réussite. Et si le succès est proportionnel à l’énergie dépensée sur la scène, c’est un vrai sport ! Effectivement, il faut mouiller la chemise, se démener, mimer, haranguer la foule. Une activité à vous donner le tournis. Hervé Gougeon brandit sa pancarte au propre comme au figuré : « Halte aux préjugés ou ils se réalisent ! ». C’est vrai qu’entre les clients intéressés seulement par les remises, les politiques qui ne font que taxer, et les médias qui soufflent sur les braises, il faut des chefs d’entreprise bien accrochés à leur motivation !

 Un comportement, un effet

Anecdotes à l’appui, jouant de la provocation comme d’un aiguillon, Hervé Gougeon assène le changement. De l’agressivité, il en a, le bagou est gouailleur, mais en forçant le trait, il fait rire ! Les chefs d’entreprise d’habitude plutôt réticents, se laissent manipuler.

Pas question de rester au dernier rang, surtout quand on voit la vie en Vosges.

Et si la réussite est une succession d’échecs, alors l’enthousiasme et la persévérance feront la différence.

Sa pêche est contagieuse, les entrepreneurs ont bien ri. Demain, ils verront la réalité avec plus d’optimisme. Le bourdon est KO !

 

(1) CCI : Chambre de commerce et d’industrie, (2) TPE : très petite entreprise, (3) PME : petite et moyenne entreprise
 

Commentez l'article »