Alternatiba – Ils veulent agir tout de suite pour le climat !

B.Boulay 2 mars 2018 0
Alternatiba – Ils veulent agir tout de suite pour le climat !

Après la projection du film Irrintzina, face à l’urgence d’agir pour contenir le réchauffement climatique, un petit groupe de personnes était venu pour agir concrètement. Pauline Boyer du mouvement Alternatiba ANV-COP21 a discuté alternatives et actions.

Il y a urgence ! Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme. En nous promettant un réchauffement climatique supérieur à 3°C, ils nous projettent vers une catastrophe planétaire dans les décennies qui viennent. « L’espoir de voir la tendance s’inverser s’amenuise encore avec la décision de Donald Trump de sortir les États-Unis de l’Accord de Paris, souligne Pauline Boyer,  pourtant, tout n’est pas perdu ! Selon le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), 50 à 70 % des leviers d’action se situent au niveau local ».

Comment agir vite et en grand ?

Repas bio et/ou végétariens dans les cantines, pistes cyclables, économies d’énergie et approvisionnement en énergies 100 % renouvelables, relocalisation de l’économie via les monnaies locales, économie circulaire, etc… Les alternatives sont connues. « Mais comment agir en grand et vite ? interroge Vincent d’Épinal en transition. On manque de lobby et on fait avec peu de moyens. On n’a pas les clés de l’action massive. On cherche des outils« .

Fédérer les forces

« Il faut agir maintenant, pas dans 300 ans, j’ai peur pour mes enfants ! », avoue un autre. « Qu’est-ce qui va pouvoir fédérer ces associations qui travaillent  pour aller vite ? questionne Jean-François Fleck, Vosges Nature Environnement. J’adore les Colibris mais on n’éteint pas un incendie avec 3 gouttes d’eau ! C’est la force citoyenne qui peut faire bouger les choses, mais il faut trouver la recette pour fédérer les forces« .

Il faut sortir des énergies fossiles

Les participants espèrent que le mouvement Alternatiba pourra jouer ce rôle. Il n’y a plus de temps, les participants en sont conscients. « La bataille se joue maintenant et elle est irréversible, poursuit Pauline Boyer. Le réchauffement climatique est là. On en perçoit déjà les signes. Les rythmes agricoles sont perturbés, les réfugiés arrivent en masse, la tension sur les ressources déclenchent des conflits complexes. Il faut sortir des énergies fossiles mais le pétrole est partout !« .

Selon le scénario Négawatt

Il faut remettre en cause le modèle de société dans lequel nous vivons. Le scénario Negawatt envisage une France à l’énergie 100% renouvelable en 2050. Changeons le système, pas le climat ! ». Le mouvement Altrenatiba propose l’action pour changer les comportements et la résistance aux projets climaticides par des actions de désobéissance civile non violentes.

Un mouvement citoyen, radical, non violent

« On est au bord des limites d’un système. Les gens se sentent mal et les inégalités s’accroissent, poursuit Pauline Boyer. Il y a toujours eu des moments de rupture qui font avancer l’histoire ». Alternatiba veut créer un mouvement citoyen, non violent, radical, populaire et déterminé. 60 groupes Alternatiba existent en France. la mouvement veut essaimer et former les gens pour avoir une vraie réactivité quand il faudra mobiliser massivement.

Le tour Alternatiba 2018

Le Tour Alternatiba 2018 prendra le départ de Paris le 9 juin pour une arrivée à Bayonne le 6 octobre après 5800km à vélo et 200 étapes. Les années qui viennent sont décisives pour l’avenir de nos enfants. Les Plans Climat Air Énergie Territoriaux (PCAET), les élections municipales de 2020… crée un contexte qui peut faire bouger les lignes. Épinal en transition est partie pour créer un groupe Alternatiba et pourquoi pas une maison des alternatives ?

Un village des alternatives

Créer un village des alternatives ne semble pas insurmontable … « Pour rallier les gens à la cause, il faut les mettre dans l’action« , conclut Pauline Boyer. Affaire à suivre …

Commentez l'article »