Ferus – Feu vert pour 2 nouveaux loups à tuer !

B.Boulay 19 avril 2017 0

 

Ce matin 19 avril, est paru au Journal Officiel un arrêté ministériel autorisant l’abattage de 2 nouveaux loups. « Une fois ces 2 loups tués, un nouvel arrêté portant sur 2 loups supplémentaires devrait être signé », anticipe Ferus.
Le 5 avril, le 36e et dernier loup a été abattu sur un plafond 36 animaux pouvant être « prélevés » jusqu’au 1er juillet 2017. « En comptant dix autres cas de mortalité connus dont la plupart suite à des collisions routières, la France aura donc près de 50 cadavres de loups sur les bras pour cette saison 2016-2017. Sans parler du braconnage : intense mais difficilement mesurable« , comptabilisent les militants de Ferus.

On arrivera à 14% de prélèvement au lieu des 10% recommandés

Pour les chercheurs, les prélèvements légaux ne devraient pas dépasser 10 % de l’effectif estimé pour que la population présente un bilan numérique au moins stable. Or, avec ces 4 nouveaux loups, on dépasserait les 14 % de prélèvement… Le Conseil National de Protection de la Nature avait rendu un avis défavorable quant au projet de ce nouvel arrêté.

La brigade du loup peut intervenir pendant la trêve

Une trêve est établie du 1er mars au 30 avril, pour ne pas perturber le rut chez les loups. Pendant cette période, aucun tir de prélèvement n’est autorisé. « Mais les pouvoirs publics contournent subtilement cette trêve en autorisant uniquement des tirs de défense et tirs de défense renforcée, bien souvent menés à bien par la fameuse brigade tueuse de loups. Tout est question de lexique ! », protestent les défenseurs du loup.

 La pétition prend de l’ampleur

Pétition de 115 000 signataires, manifestation de 5000 personnes à Lyon en janvier 2016 ou encore résultats des diverses consultations publiques concernant les projets d’arrêtés de tirs de loup, la population veut protéger le loup ! Une majorité s’élèvent contre ces tirs.



Commentez l'article »