Réaction de Jean Rottner à la disparition de Johnny Hallyday

B.Boulay 7 décembre 2017 0

Communiqué

C’est avec tristesse que j’ai appris la mort de Johnny Hallyday. Avec lui, la France perd son plus grand chanteur populaire. Il fut un rocker de légende, un bluesman d’exception, un artiste hors norme qui pouvait rassembler des milliers de personnes lors de ses concerts tout en continuant à parler au cœur de chacun.

Le temps ne semblait avoir aucune prise sur lui : il avait été « l’idole des jeunes » pour ceux qui avait vingt ans en 1960. Il serait l’un des chanteurs préférés des générations suivantes.

Intergénérations

C’est extrêmement rare de voir un artiste apprécié, au long du temps, par les parents, les enfants, puis les petits-enfants. Ses chansons continueront, sans aucun doute, à nous accompagner encore longtemps, puisqu’elles parlent des sentiments les plus humains qui soient : la joie, la peine, l’amour, la mort.

Venu dans toutes les villes du Grand Est

Le Grand Est garde pour Johnny Hallyday un attachement profond. En cinquante ans, il s’est produit dans la plupart de nos villes. Au tout début de sa carrière, quand il effectuait son service militaire à Offenbourg, à Bitche, c’est à Strasbourg qu’il est venu donner naturellement ses tout premiers concerts. Sa fidélité à Colmar, à Sedan, à Amnéville ne s’est jamais démentie au long du temps. C’est au nom de cette fidélité que je m’incline, avec beaucoup de respect, devant la mémoire de Johnny Hallyday. »

Jean Rottner
Président de la Région Grand Est

Commentez l'article »