Bruyères – Un service de Transport solidaire qui devrait fonctionner fin février

B.Boulay 1 février 2018 2
Bruyères – Un service de Transport solidaire qui devrait fonctionner fin février

La communauté de communes de Bruyères Vallons des Vosges impulse un projet de transport solidaire sur son territoire. L’Association s’est constituée hier soir avec une douzaine de volontaires.

Il s’agit de constituer un réseau de conducteurs bénévoles prêts à transporter des personnes qui le demandent à un rendez-vous, faire des courses ou une activité. Le transport solidaire s’adresse en priorité aux personnes qui n’ont pas d’autres moyens de se déplacer. Les conducteurs sont dédommagés à hauteur de 0,40 centimes du km. »

Transport et coup de main …

Le service est une entente entre une personne qui a besoin d’être transportée et un conducteur qui peut l’emmener. C’est une mise en relation qui peut aller plus loin que le transport avec une aide pour porter les courses ou les bagages, attendre la personnes ou revenir un peu plus tard. A chacun de se mettre d’accord. Il pourra aussi fonctionner les week-ends et jours fériés.

En service fin février

La Com Com qui souhaite que ce service soit en place pour fin février, accompagne très activement la constitution de cette association, en proposant des statuts. « Je vous aiderai personnellement pour l’intérêt général« , assure Yves Bastien, président de la CCB2V.

Constitution de l’association

Mardi soir, l’association a élu son conseil d’administration et son bureau. Le président est André Bonnet (Docelles), la vice-présidente Danièle Didier (Lépanges/Vologne), le trésorier Michel Pierrat (Cheniménil) et secrétaire François Brunner (Docelles). Une douzaine de volontaires mettent en route le dispositif. Ils ont validé les statuts et fixé la cotisation à 3€.

Une charte

Les personnes qui veulent être transportées devront adhérer à l’association et apporter la preuve d’une assurance responsabilité civile. De même, les chauffeurs devront attester d’un permis valide et de l’accord de leur assurance pour cette activité. Une charte du bénévole et une du bénéficiaire déterminent les conditions à respecter. Chaque personne transportée recevra un reçu et un état des courses sera fait chauqe trimestre.

 

2 commentaires »

  1. Martin 3 février 2018 sur 10 h 28 min - Reply

    Ce qu’il faudrait ce sont des transports en commun plus nombreux et pérennes (défendre le train).
    Avec ce système prévu n’y aura t’il pas des problèmes d’assurance en cas d’accidents ??

    • B.Boulay 5 février 2018 sur 19 h 42 min - Reply

      L’assurance du conducteur doit donner son accord. L’Association a envisagé les différents risques.Conytactez l’Association et posez leur vos questions. Pour l’instant, il faut joindre la communauté de communes Bruyères Vallons des Vosges.

Commentez l'article »

Cliquez ici pour annuler la réponse.