Bussang joue la carte du tourisme

B.Boulay 14 janvier 2013 0
Bussang joue la carte du tourisme

Frappée lourdement par les fermetures d’usines, la vallée s’appuie sur le tourisme pour maintenir l’emploi et faire vivre les communes. Nouveau PLU, plan paysage, projet d’embouteillage de l’eau de Bussang, site d’entrainement de ski toute saison, et peut-être tourisme thermal, la commune a des projets. Elle les a présentés lors des vœux, samedi soir.

 

Alors que Cimest a fermé, TRW se débat pour garder une activité. L’industrie met à mal les emplois, mais la commune met le cap sur le tourisme, sportif, culturel, vert, gastronomique et peut-être même thermal.

Regroupement intercommunal

Et ce dans un contexte de rapprochement avec le regroupement des deux communautés de la vallée de la haute Moselle. Pour porter de tels sujets, il est nécessaire d’unir ses forces. La création récente de l’intercommunalité n’a pas encore permis de déterminer à quelle instance, l’office de tourisme, serait rattaché. Mais quelle qu’elle soit, la promotion touristique sera assurée.

Des volumes d’ordures qu’il faut réduire

Avant les grands projets, Alain Vinel, maire de la commune,  aborde les sujets sensibles. Tout d’abord la taxe des ordures ménagères, sujet très polémique qui avait déclenché la colère de la population. « Les modalités d’application peuvent être adaptées, mais sans remettre en cause les grands principes, argumente le maire. Nous devons réduire les volumes et les dépenses, préserver l’environnement en incitant au recyclage et corriger les imperfections de l’ancienne tarification. Ca vaut la peine de changer certaines de nos habitudes pour nous, mais aussi pour les générations futures. ».

Caserne du Thillot

Autre modification, la commune demande à sortir du syndicat d’épuration des eaux usées, puisque Bussang ne sera pas raccordé à la future station du Thillot

3e difficulté, le financement de la caserne des pompiers du Thillot.  Avec un montant de travaux trop élevé pour des subventions réduites, le projet doit être revu à la baisse pour être réalisable sans assommer le contribuable. « Je comprends les légitimes revendications des pompiers, mais je ne peux pas accepter qu’ils soient instrumentalisés et que les élus soient pris en otage à la 1ère occasion venue », assène la maire. Dominique Peduzzi, président de l’ancienne communauté de communes, confirme que la caserne devrait être livrée en fin d’année 2013.

8 logements adaptés

Dans les réalisations qui améliorent la vie de la communes, les nouveaux ateliers municipaux.  L’ancien site cèdera le pas à huit logements de plain pied adaptés aux seniors et personnes à mobilité réduite. Un site multisports a été installé sur le quartier, en prémices d’un aménagement plus complet comprenant une salle de sport et la restructuration du complexe scolaire, un ensemble qui remplacera l’une des plus anciennes cités ouvrières aujourd’hui démolie.

PLU consultable en mairie

2013 devrait voir la construction d’une passerelle au-dessus de la Moselle pour accéder à la ville sans passer par la route nationale. Deux sites de falaises devrait être équipés de via corda pour compléter la via ferrata du Charat.

En fin, la première version du nouveau PLU est actuellement consultable en mairie. Chacun est invité à faire toutes ses observations car il sera la base des prochains développements. Un plan paysage sur toute la Haute Moselle, ainsi qu’un diagnostic alimentation en eau potable sur Bussang, sont également au programme.

 

Pression fiscale contenue

S’il envisage de relancer la dynamique locale par un projet d’embouteillage d’eau de Bussang, l’aménagement touristique du site de l’étang des sources, un stand de tir et un lieu d’entrainement pour le ski en toute saison, Alain Vinel précise qu’il veillera à maintenir une pression fiscale acceptable et un endettement moyen.

Par contre, la commune cherche un repreneur pour gérer en délégation de service public, les remontées mécaniques de la Bouldoie suite à la liquidation de la société exploitante.

 

Commentez l'article »