Cannonball 2013 – Elles gardent l’allure !

B.Boulay 14 juin 2013 0
Cannonball 2013 – Elles gardent l’allure !

A 10h30, un convoi d’une cinquantaine de puissantes berlines  franchissent le col de la Schlucht. Il y a des Anglaises, des Allemandes et même des Coréennes. Elles arrivent d’Alsace, après avoir traversé la Somme, la Champagne, La Bourgogne et la Saône-et-Loire pour un passage éclair dans les Vosges. C’est l’édition 2013 de Cannonball !

En course, des Mercedes 63AMG, Audi RS3, Mercedes SLS ou SLK , Aston Martib, Nissan GTR, Mitsubschi Evolution, Lamborghini , Ferrari, Porsche cayman, Porsche Boxter, Nissan 350Z, Audi TTRS, Austin Martin DB9, BMW M3 et M5 Jaguar – qui portent un macaron RICO-RALLY.

Débarquées de Douvres, elles relèvent le défi d’avaler les 3200 kilomètres de Londres à Milan en cinq jours. Soit une vitesse de croisière située entre 140 et 150 kms/h en moyenne.

Passage éclair défiant les forces de l’ordre

Le convoi dévale le col vosgien pour atteindre le saut de Cuves à Gérardmer. Un défilé qui ne laisse personne indifférent ! Certains passionnés de voitures connaissent bien cette épreuve intitulée « Cannonball » et les modèles forcent l’admiration, même pour les non initiés. Entre Gérardmer et Épinal, les appels de phares redoublent. Les locaux se font complices et signalent la présence des postes de contrôle de gendarmerie.

Pour les gendarmes, la mission est délicate : éviter tout débordement de ces automobilistes anglais hors du commun, qui s’adonnent à des courses sauvages sur certaines potions du réseau routier !

Entrée dans Epinal au lieu dit « le malgré moi »

C’est alors la Police qui s’intéresse de près à ces Britishs.

Les fous du volant marquent une pause sur le parking du cimetière St-Michel à Épinal. Visiblement, ils changent de tactique et passent au plan B. Les communications téléphoniques chauffent. Il y a une agitation électrique.

Une 1/2h  plus tard, nouveau départ ! Le convoi quitte le parking du cimetière, direction la voie express par Razimont pour cause de chantier. Les Rallymen Britishs  s’engouffrent sur la bretelle direction Nancy, au moment où les retardataires dévalent celle de Deyvillers. La jonction est faite pour une nouvelle manche.

Traversée des Vosges sans incident !

A 12 h 30, les gendarmes vosgiens voient le convoi passer la ligne  départementale vers la Meurthe-et-Moselle. Pas de débordement ni d’accident, et même des comportements proches du raisonnable. Ils remballent soulagés !

Après avoir rejoint la Gironde jeudi, les « gentlemen drivers » repartiront vendredi à 8h, direction Barcelone.

Sous ces apparences festives et extrêmes,  cette course roule pour la bonne cause, puisque les fonds (6700€ par participant) sont versés à l’association « Dreams come true », qui cherche à réaliser les rêves d’enfants atteints d’une maladie grave.

 

Cannonball11 Cannonball21

 

Commentez l'article »