Collecte des vieux papiers – L’école d’Arches a plus d’1 tonne d’avance !

B.Boulay 15 juin 2015 0
Collecte des vieux papiers – L’école d’Arches a plus d’1 tonne d’avance !

Le Smd avait lancé en octobre 2014, un défi aux écoles élémentaires. Elles avaient un an pour faire la chasse aux vieux papiers. 15 écoles ont répondu Banco, soit plus de 2000 élèves. Arches est le grand vainqueur avec 27 218, 4 tonnes soit 324,03 kg collectés par élève. Une fierté pour cette école.

Le Smd avait mis des bacs et signé une convention d’un an avec ÉcoFolio, éco-organisme qui accompagne la collecte, le tri et le recyclage des papiers. Le projet s’est déroulé d’octobre 2014 à juin 2015. Le smd reprenait pour le challenge, chaque tonne de papier à 35€.

15 écoles dans la course

11 écoles dépendaient du Sicovad et 4 du Sicotral. La coopérative scolaire de l’école d’Arches arrive en tête avec 27000 tonnes collectées et 324kg/ élève. « On en a parlé aux voisins, à nos familles, à ma tata et à mon papy, explique Emma. Mon papy me gardait le journal dès qu’il l’avait lu« . Maëlia récolte son carton de papier tous les jours dans l’entourage. Chloée moissonne chez sa marraine et d’autres amis. Elle gagne un chèque de 500€ et une visite à la papeterie Norske Skog.

 Des tonnes en plus ?

Ce maillage a fonctionné. Chacun s’est pris au jeu pour faire gagner « son » école. Les écoles ont fait une bonne collecte. Cheniménil prend la seconde place avec 25 963, 2 tonnes et 236, 03kg/ élève et Escles arrive en 3e avec 10 190 tonnes et 188,7 kg/élève. Ce succès amène à se poser la question suivante : La collecte des conteneurs fixes a-t-elle baissé ? Est-ce que l’effort des classes est venu compléter la collecte ou n’est-ce qu’un transfert ? C’est ce que devra déterminer le Smd pour savoir si l’expérience doit être poursuivie et étendue.  D’autres écoles souhaiteraient participer au challenge.

Poursuite en 2016 ?

Les enseignants ont su motiver leurs classes et éveiller la conscience écologique des élèves. C’est avec enthousiasme qu’ils ont sollicité leur entourage. En un an, des habitudes ont été prises. Par exemple, le local de stockage était ouvert à l’école d’Arches (mais pas l’école !),  pour permettre les dépôts à toute heure. Il serait dommage de perdre ces bonnes habitudes. Pourtant, les volumes collectés posent au Smd, un problème d’organisation de la collecte et nécessitent de trier le contenu. Il faudrait mobiliser des camions et du personnel et ÉcoFolio se retire. Le Smd y réfléchit, mais il lui sera difficile d’arrêter une démarche qu’il a lui-même provoquée.

Commentez l'article »