Comité anti racisme – Besoin de sang neuf !

B.Boulay 18 février 2018 0
Comité anti racisme – Besoin de sang neuf !

Le comité anti racisme tenait son assemblée générale  samedi. Il est fortement investi auprès des migrants et prépare les états généraux des migrations. Il lance également un appel aux bénévoles qui voudraient les rejoindre. Le comité a besoin de sang neuf !

La Fête de la Solidarité du 1er mai, reste la manifestation « phare », où le comité veut démontrer que la rencontre, l’échange et le partage sont des remparts contre le racisme, mais il est très présent aussi auprès des migrants.

États généraux des migrations en avril

La plupart de ses membres sont fondateurs du collectif d’aide aux sans-papiers des Vosges. Ils ont intégré la structure départementale : Asil’accueil 88 quand elle s’est créée. Des membres du bureau étaient à Épinal ce samedi matin pour préparer les États Généraux des Migrations qui aura lieu à Paris en avril.

Ne pas déhumaniser plus l’accueil des migrants

« Une véritable action militante et citoyenne est indispensable. Le nouveau projet de loi sur l’immigration et le droit d’asile ne doit pas renforcer plus encore la déshumanisation des conditions d’accueil et le renforcement d’une Europe forteresse », défend le comité.

La préfecture refuse les accompagnants

Plus près, dans notre département en ce moment, des familles de migrants sont convoquées en préfecture, avec les enfants, quel que soit leur âge, « pour un entretien aux objectifs peu clairs ». Les bénévoles du monde associatif et les militants, qui accompagnent ces familles dans le désarroi et l’anxiété, se voient refuser très fermement l’accès à la salle d’audience par le responsable du service des étrangers sans qu’aucune explication ne leur soit donnée.

Une volonté manifeste d’intimider les familles

« De telles pratiques traduisent un manque évident d’humanité, une volonté manifeste d’intimider les migrants, dénonce le Comité gérômois, et du mépris pour les associations qui essaient de leur apporter réconfort, repères et soutien au jour le jour« . Que craignent les services pour refuser ce réconfort aux familles ?

Créer des liens

Localement, la rencontre hebdomadaire avec les familles de migrants (entre atelier et couarôge…) se déroule tous les mercredis à la Maison blanche du Bergon. Les échanges en conversation française, les jeux de société, les visites et autres animations ont permis de créer des liens entre tous les participants, migrants et/ou gêromois.

Rejoignez-nous !

Mais le comité lance un appel aux bénévoles qui souhaiteraient s’engager. « Il devient indispensable que de nouvelles forces nous rejoignent ! Notre belle fête du 1er mai ne pourra pas perdurer si d’autres, plus jeunes (plus fous?) ne viennent pas nous prêter main forte et lancer une nouvelle dynamique », insiste Florence. Le Comité contre le Racisme de Gérardmer est une association militante, vigilante et néanmoins festive, qui parie sur la richesse des rencontres, et lutte contre les discriminations racistes. Venez les rejoindre !

Commentez l'article »