Cornimont – Premiers coups de pelle de l’écoquartier de Cornimont

B.Boulay 26 février 2016 0
Cornimont – Premiers coups de pelle de l’écoquartier de Cornimont

C’est parti ! Le coup d’envoi des travaux de l’écoquartier est officiellement donné. Il aura fallu des années de ténacité pour venir à bout de ces friches industrielles du textile et faire de ce site Daval-Saulcy, un projet d’aménagement durable, un écoquartier attractif tourné vers l’avenir. 4 maires successifs y auront oeuvré.

« Nous sommes ici sur les lieux d’anciennes friches industrielles du textile qui autrefois, faisaient vivre plusieurs centaines d’ouvriers. La crise est passée par là, mais de toute façon, je doute fort que l’exploitation industrielle en centre-ville ait perduré« , rappelle Marie-Josèphe Clément, maire.

4 maires pour un écoquartier

4 maires se sont succédé au cours de l’aventure. « Le 1er Monsieur Braun a connu le plein essor du textile, mais l’usine placée sur le square de jeux a été démolie dans les années 90. Le 2ème Monsieur Pierrel a démarré une étude sur le Faing, prémices des reconversions futures. Le 3ème Monsieur Claudel a engagé diverses procédures d’expropriation sur les 2 sites, qui se sont avérées compliquées. Quant à moi je récolte ce qui est semé !« , poursuit la Maire, qui assure aujourd’hui la concrétisation du projet.

Un partenariat avec EPFL décisif

Une activité textile qui s’est arrêtée en 2001. L’étude a été menée en 2006 et les procédures d’expropriation en 2009. L’Établissement Public Foncier de Lorraine a racheté le foncier en 2011 et géré la dépollution et la déconstruction en 2013/2014. L’acquisition des terrains par la commune est actuellement en cours. « La commune n’aurait jamais pu assurer à elle seule la démolition des anciens bâtiments », souligne Marie-Josèphe Clément. Un partenariat réussi que salue le préfet, Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts. IL aura fallu 10 ans pour aboutir au premier coup de pelle.

Un projet en 3 phases

« Nous sommes à mi-chemin de la transformation de ce lieu stratégique. Nous arrivons à ce moment précis de l’histoire, où notre village au passé industriel textile va laisser place à un aménagement de bourg centre », se félicite la Maire. Le projet se réalisera en 3 tranches sur 2 à 3 ans. La première s’ouvre sur de l’habitat adapté avec 6 appartements T2 et T3 pour Vosgelis et des maisons en accession à la propriété avec 2 investisseurs privés, les maisons Mougin et la SCI Charlemagne.

Du logement et une maison de santé

La 2e tranche qui démarrera au printemps, comprendra la réhabilitation totale de l’ancienne rue du Daval, de la place du Plaid et le pont du Daval. La 3ème tranche concernera le Saulcy avec la construction d’une maison médicale. Elle devrait démarrer à l’automne. L’ensemble du projet coûtera 3M€. La Région a financé une partie des études et de la démolition, « parce qu’il est important de trouver une 2e vie à ces friches industrielles« , comme le souligne Véronique Mathieu, conseillère régionale.

L’État accompagnera la suite du projet

L’État y a participé à hauteur de 391K€, mais il accompagnera également la suite du projet. « Le désengagement de l’État pointé par les élus est réel pour le fonctionnement mais il ne s’applique pas à l’investissement », précise le préfet, qui rappelle que les Vosges disposent de 4,6M€ pour aider les projets des Bourgs centre. Avec l’aide de la Direction des territoires, la commune de Cornimont sera candidate pour la 4ème campagne de labellisation nationale « éco-quartier ».

http://www.actu88.fr/cornimont-la-friche-industrielle-cede-le-pas-a-de-futurs-logements/

Commentez l'article »