Défense des trains – Les associations vosgiennes lancent une pétition

B.Boulay 2 mars 2014 0
Défense des trains – Les associations vosgiennes lancent une pétition

Réunies samedi matin, les différentes associations de défense des lignes ferroviaires sur les Vosges, étaient en alerte générale face aux menaces que représente la loi de refonte du système ferroviaire, qui doit être votée avant juin 2014.

L’ADLF qui défend la ligne Nancy-Merrey, TG2V qui se bat pour rétablir la ligne Laveline-Gérardmer, l’ADURNE pour Neufchâteau et ses environs, l’association de défense du ferroviaire Nord Franche-Comté/Vosges pour l’électrisation de la ligne Épinal-Belfort, et Bruche-Piémont Rail qui défend les liaisons Épinal-Saint-Dié, ont répondu présents.

Les revendications essentielles

L’objectif de cette réunion samedi à Épinal, était de lister les revendications en cours pour défendre le service aux usagers et de lancer une pétition sur Internet, avant une grande mobilisation, certainement programmée vers mai.

SOS services aux usagers

Toutes ces associations qui défendent les lignes ferroviaires locales craignent que la prochaine loi de refonte du système ferroviaire, remette en cause l’égalité d’accès des usagers  à la possibilité de se déplacer vite et efficacement pour un tarif abordable dans le département ou de rejoindre les grandes villes des départements voisins. Pour eux, c’est toute la desserte locale qui est remise en question, en tant que service public.

Une pétition commune

Dans un premier temps, ils ont rédigé une pétition qui récapitule les différentes revendications au niveau du département. Ils vont collecter les signatures par Internet. TG2V a déjà plus de 700 personnes qui suivent  ce combat et ADLF a plus de 1050 signatures pour la ligne 14.

Plus une question de différends politiques

En commun, ils demandent la réouverture de la ligne Laveline–Gérardmer. « On a l’impression que tous ces blocages sont essentiellement une question de différends politiques. », déplore Jean Marchal de TG2V. « Avec une seule rame, on peut avoir une desserte toutes les 2h », avance un autre.

Du mécontentement !

Le Conseil régional s’est emparé du problème et les associations reconnaissent sa bonne volonté et son investissement. « Mais pour parler de la ligne 14, les associations de défense ferroviaire n’étaient pas conviées », déplore Pascal Lopez de l’ADLF. Résultat, un cadencement qui soulève bien des mécontentements !

Cadencements et modernisation

Sur Neufchâteau, l’association réclame un meilleur cadencement et pas de bus qui mettent plus de temps. La modernisation de la ligne Épinal-Saint-Dié et l’électrification de la ligne Épinal-Belfort sont encore plus d’actualité.

Accès des locaux aux TGV

Autre revendication : les TGV sont sous occupés mais les places ne sont pas accessibles aux usagers locaux qui se déplacent avec des cartes à tarif réduit.  « Il y a des régions où ça se fait, argumentent les représentants des associations vosgiennes. Ce n’est donc pas insurmontable ! ».

Interpeller décideurs et acteurs

En tout cas, ils ont l’intention d’interpeller les décideurs et de créer un rapport de force plus important si nécessaire. Mais ils ne laisseront le territoire locale  perdre ses liaisons simplement parce qu’elles ne sont pas forcément les plus rentables. « C’est une question de service public et d’aménagement du territoire ! ».

Et qu’on soit en période électorale, va peut-être permettre de débloquer quelques points. Pas de fatalité !

 www.adlf-nancy.org

www.tg2v.org

www.facebook.com/adlf.nancy.merrey

 twitter :@sauverlaligne

 

En test jusqu’au 14 août 2014

Il est possible de rejoindre Gérardmer du lundi au vendredi avec un billet SNCF…

Pour vous rendre à Gérardmer :

– Vous devez posséder un billet de train avec pour destination « Bruyères »
– Vous embarquez à bord de l’un des trains suivants et vous descendez en gare de Bruyères :

Soit le train quittant St-Dié des Vosges à 18h25 à destination d’Epinal. Ce train arrive à Bruyères à 18h59.

Soit le train quittant Epinal à 18h25 à destination de St-Dié des Vosges. Ce train arrive à Bruyères à 19h01.

– Vous embarquez à 19h03 à bord de l’autocar de la ligne 28 Livo pour rejoindre Gérardmer.
– Votre billet de train à destination de Bruyères vous offre l’accès gratuit au car.
– Vous arrivez à Gérardmer à 19h38.

—————————————————

Soit le train quittant St-Dié des Vosges à 19h42 à destination d’Epinal. Ce train arrive à Bruyères à 20h16.

Soit le train quittant Epinal à 20h42 à destination de St-Dié des Vosges. Ce train arrive à Bruyères à 21h18.

– Vous embarquez à 21h22 à bord de l’autocar de la ligne 28 Livo pour rejoindre Gérardmer.
– Votre billet de train à destination de Bruyères vous offre l’accès gratuit au car.
– Vous arrivez à Gérardmer à 21h57.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Pour quitter Gérardmer :

– Vous devez posséder un billet de train avec Bruyères comme gare de départ.
– Vous embarquez à bord du car Livo de la ligne 28 à Géradmer à 5h45.
– Votre billet de train au départ de Bruyères vous offre l’accès gratuit au car.
– Vous arrivez à Bruyères à 6h20.
– Vous disposez de correspondances pour poursuivre votre voyage. A 6h33 un train vous permet de rejoindre Epinal.
A 6h35 un train vous permet de rejoindre Saint-Dié des Vosges.

 

 

 

Commentez l'article »