Social – Demain, ce sera vous !

B.Boulay 31 janvier 2018 0
Social – Demain, ce sera vous !

Les soignants se disent « cassés, usés, épuisés, à bout, pressés, stressés ». 350 personnes étaient dans la rue cette après-midi pour demander les moyens de s’occuper «dignement» des personnes âgées. Ils ne veulent pas en arriver à de la maltraitance.

« Soignants pressés, résidents délaissés », « personnels usé, patients négligés » affichent les pancartes, ou encore « C’est de notre dignité à tous qu’il s’agit ! ». C’est clair.

7mn21 par résident

« 7mn 21 par résident, c’est ça le travail de soignant ??? ». La question est bien là. Que veut-on pour nos personnes âgées, qui arrivent de plus en plus tard dans les EHPAD, mais aussi de plus en plus dépendants avec des pathologies comme la maladie d’Alzheimer, tellement peu facile à gérer  ? Quelle place leur fait-on dans notre société ?

Je n’ai qu’une envie c’est de « chialer »

« On n’a plus le droit de soigner les gens comme ça, chantent des aides soignantes. On nous parle de qualité de bien servir, de bien traiter, mais il faut revenir sur nos congés, la fermer et se sacrifier. Il faut que vous le sachiez, un jour ou l’autre, je vais lâcher. Tous les jours, j’ai les boules, je n’ai qu’une envie, c’est de chialer« .

Proche de la maltraitance institutionnelle ?

7mn 21 par résident, c’est inacceptable pour les familles, qui déboursent une moyenne de 2000€/mois pour que l’on s’occupe de leurs aînés. Le gouvernement précédent avait évoqué le ratio d’un soignant pour un patient, mais c’est rester un voeu pieu. Serait-on proche de la maltraitance institutionnelle ?

Un pipi de chat …

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a promis 50M€ pour apaiser la colère, mais pour les manifestants, c’est « Une goutte d’eau dans un océan de problèmes. Quand les directeurs doivent négocier les budgets de santé à l’ARS, c’est du marchandage de tapis ». Eux, ils ne veulent pas devenir maltraitants. Ils veulent du temps pas  pour ne pas bousculer les résidents. C’est qu’ils les aiment leurs petits vieux …

Des moyens, il va en falloir !

D’ici 2030, les estimations prévoient 106 000 seniors dans les Vosges, avec une dépendance qui augmentera de 18 à 40% (source Insee), alors que les familles ont de moins en moins les moyens d’assumer le prix de journée en EHPAD et que les retraites sont de plus en plus minces. La situation n’est pas nouvelle, mais elle s’aggrave et ne devient plus supportable. Des moyens, il va en falloir ! Alors on prend le taureau par les cornes ou on laisse la situation exploser ?

Juste de l’humanité

Si le système ne peut plus répondre, il faut trouver d’autres modèles de fonctionnement. Mais en attendant, les soignants avec le soutien de toutes les organisations syndicales sans exception, réclament du personnel et des moyens. C’est juste de l’humanité !

http://www.actu88.fr/asides/lintersyndicale-et-les-retraites-appellent-a-la-greve-mardi-30-janvier/

 

 

Commentez l'article »