Destination hautes vosges, le premier contrat signé !

B.Boulay 16 octobre 2014 0
Destination hautes vosges, le premier contrat signé !

Lundi, les élus et les acteurs locaux signaient le 1er contrat de destination touristique phare en mairie de Gérardmer. Il y a 16 destinations retenues. L’objectif est de mobiliser les acteurs et les moyens pour booster l’économie touristique sur les 4 saisons.

Le défi ? Gagner en fréquentation et viser au moins 150 000 visiteurs par an en 5 ans, parvenir à une augmentation de 8,4% des nuitées annuelles et impulser la création de 2000 emplois pour la région, dans le secteur touristique . Ce  qui va demander d’activer des leviers puissants, de gagner en cohérence, de penser les aménagements et l’offre de manière complémentaire.

23 partenaires qui travaillent ensemble depuis 1 an et demi

Pour les Hautes Vosges, ce contrat est pour les 23 partenaires engagés, l’aboutissement d’un an 1/2 de travail commun. Il prévoit de moderniser les équipements des stations, de développer l’offre d’hébergement touristique et l’offre de services et d’améliorer l’accessibilité par les transports collectifs.

Être vus

L’étape suivante sera de mettre en place une stratégie de communication et de promotion commune, de se faire voir dans une offre commune au niveau régional, national et international. Enfin, il s’agit de développer des loisirs pour les différentes saisons, ou tout simplement quand la météo est désespérément mauvaise. Certains projets sont déjà en cours comme la piste de luge ou le bike park à la Bresse, ou encore la piste de ski à roulettes à Bussang.

Une vision partagée

« C’est grâce à la prise de risques des acteurs que le potentiel montagne est déjà valorisé, souligne Jean-Pierre Masseret, président de Région, Nous devons savoir comment nous voyons le développement de nos territoires. Nous devons nous positionner clairement dans un monde, où la concurrence est féroce. Il y a une vision, une stratégie à partager ». Le tourisme en Lorraine, représente 24 000 emplois.

Les 1ères montagnes quand on vient du Nord

« Les Hautes Vosges sont appréciées de l’autre coté de la frontière, complète Yves Camier, Sous-préfet de Saint-Dié. Les Vosges sont les 1ères montagnes quand on vient du Nord« . Un atout qui compte ! La proximité, la dimension humaine, les prix abordables pour une qualité d’équipements pointue, peuvent faire la différence. « Il y a possibilité de construire quelque chose de cohérent et vous pourrez compter sur le Parc des Ballons ».

700 hébergements non déclarés

Les acteurs évoquent le coût des équipements de ski, les contraintes de la délégation de service public qui rendent les choses tellement compliquées. Et pourtant, il faudra multiplier les animations pour compléter la magnificence de la nature. Autre problème rencontré, les hébergements non déclarés qui concurrencent ceux qui respectent les règles ou la taxe de séjour qu’ils perçoivent et gardent pour eux. « 700 hébergements sur 4000 ne sont pas déclarés et il est impossible de sanctionner des gens qui travaillent dans l’illégalité totale« . Mais on parle aussi projets, comme s’ouvrir à d’autres publics et faire venir des personnes en difficulté sociale. Les acteurs du tourisme relève le défi … et la tête !

 

 

Commentez l'article »