EHPAD – Se regrouper pour défendre les intérêts des résidents !

B.Boulay 4 juillet 2016 0
EHPAD – Se regrouper pour défendre les  intérêts des résidents !

L’Association de défense des résidents de l’EHPAD de La Bresse et de leurs familles soutient l’action du Collectif des résidents et des familles de l’EHPAD du Solem de Vagney, qui à son tour, dénonce la forte hausse du prix du journée décidée par le Conseil départemental des Vosges. Elle invite à la création d’un collectif pour les Vosges.

L’association de défense des Résidents de L’Ehpad de La Bresse et de leurs familles créée en juillet 2015 suite à une augmentation de 6 % en moyenne du prix de journée de l’Ehpad, ce qui représente suivant les mois entre 75 et 77€/mois, s’associe aux actions menées par le Collectif de l’Ehpad du Solem à Vagney ( qui vient de  subir une augmentation de 9,5%). » Le projet à Vagney est de démolir une chapelle pour reconstruire une nouvelle aile. Mais les résidents ne comprennent pas pourquoi ils doivent payer aussi pour les investissements alors qu’ils ont déjà du mal à payer le fonctionnement quotidien! « , explique la présidente. Elle continue à combattre ces augmentations qu’elle juge inacceptables.

La réunion programmée après le vote

« Les majorations des tarifs approuvées par l’ensemble des élus du département sont en train de devenir récurrentes, alerte Annie Aucante, présidente de l’Assiciation de La Bresse. Elles sont décidées sans information, ni concertation préalables des principaux intéressés, les résidents et leurs familles. Ce sont seulement les protestations et demandes d’explication des familles qui ont amené les élus à faire une réunion publique à La Bresse et à Vagney, mais elles ont eu lieu après le vote de l’augmentation des tarifs ».

Des augmentations qui risquent de se renouveler

« Cette absence de transparence vise à mettre les résidents devant le fait accompli, accuse-t-elle. Les résidents, leurs familles, veulent être tenus au courant des augmentations, qui, si nous en croyons les propos de la vice présidente du Conseil départemental, Caroline Privat, se renouvelleront ! Aux résidents des Ehpad ne peut être appliquée en aucune manière une simple logique comptable. La solidarité et le respect doivent s’exercer envers nos anciens ». D’autant plus que les personnes âgées seront encore plus nombreuses d’ici 2030 avec l’arrivée de la génération du Baby boom et qu’il va falloir mettre en place une vraie politique publique du vieillissement. Le conseil général y réfléchit.

D’autres alternatives que l’augmentation du prix de journée

A La Bresse, une seconde augmentation du prix de journée était programmée pour 2016, mais le Département a fait marche arrière devant le mécontentement des résidents et des familles.  « Ce sont bien les actions menées à notre initiative : pétition des résidents et familles au Président du Conseil départemental des Vosges, courriers aux conseillers départementaux du canton et dépôt d’un recours auprès du Tribunal Interrégional de la Tarification sanitaire et sociale de Nancy, qui ont fait entendre raison au Conseil départemental », insiste Annie Aucante.

Créer un Collectif Vosges de défenses des résidents

Elle propose que tous les représentants des résidents et de leur famille se regroupent  pour réfléchir à la manière de défendre « les conditions de vie de nos aînés et sauvegarder un peu de leur pouvoir d’achat ». Pour le collectif de La Bresse, des alternatives qui tiennent compte des revenus modestes des résidents, sont possibles.

Contact : Annie Aucante : 03 29 25 96 09 – asso.ehpaslabresse@gmail.com

Commentez l'article »