Emmanuelle Cosse et Stéphane Le Foll font feu de tout bois !

B.Boulay 16 mars 2017 0
Emmanuelle Cosse et Stéphane Le Foll font feu de tout bois !

Ils s’y sont mis à 2 ministres pour porter la cause du bois et des matériaux biosourcés ce matin de Raon-l’Étape à Saint-Dié et Sainte Marguerite. L’occasion d’octroyer une cerise sur le gâteau : l’État soutiendra 100 projets de construction ou rénovation bois (ou avec des matériaux biosourcés) sur les petites communes.

Emmanuelle Cosse est venue rejoindre Stéphane Le Foll dans les Vosges, pour promouvoir la construction et la rénovation Bois. « On travaille très bien ensemble », assurent les 2 ministres du logement et de l’agriculture et forêt, en célébrant la solution bois dans la rénovation. « La construction Bois se développe bien, mais on voit peu de rénovations Bois alors que c’est la solution idéale ! Ça n’est pas plus cher, c’est performant et ça apporte un certain confort pour mener le chantier tout en laissant les gens y habiter« , remarque Emmanuelle Cosse.

De 110€/mois de charges à 25€/mois

Sur le chantier de rénovation de la résidence route de Chavré à Raon-l’Étape, les locataires payaient 110€ par mois de charges. Les logements sont isolés avec du bardage bois, de la laine de bois de 30cm et des matériaux biosourcés. « Après le chantier, ils n’en auront plus que 25€/mois pour le chauffage et l’entretien. Les économies réalisées leur redonnent l’équivalent d’un Smic par an, s’enthousiasme Stéphane Le Foll, qui d’autre peut leur offrir un tel montant ? ».

Un HLM 8 étages de paille

Après Raon-L’Étape, cap sur la résidence HLM Jules-Ferry à Saint-Dié-des-Vosges, qui s’impose comme une référence européenne, par sa hauteur et ses performances thermiques. Le bâtiment de 8 étages, est construit en ossature bois et paille. C’est le plus haut jamais construit en isolation paille en France. Il est géré par le bailleur « Le Toit Vosgien ». La visite vosgienne s’est terminée avec l’entreprise des Charpentes Houot.

100 projets aidés pour les petites communes

L’État lance un nouvel appel à manifestation d’intérêt pour aider une centaine de projets de construction ou rénovation Bois dans les bourgs et les communes de moins de 10 000 habitants. « L’objectif est de recueillir les données pour établir la future réglementation environnementale du bâtiment en expérimentant le nouveau label E+C, énergie positive et réduction carbone, lancé par la Ministre en novembre 2016 et de dynamiser la filière vers des constructions positives en bois local. C’est une nouvelle manière d’aborder la rénovation », commente Emmanuelle Cosse.

Stocker le carbone

« L’appel à manifestation doit aider les communes à focaliser leur choix sur des techniques performantes au niveau environnementales. On avait essayé d’intégrer le bois dans la construction mais on s’était fait retoquer par le conseil constitutionnel. Les lobbys avaient fait leur boulot, rappelle Stéphane Le Foll, mais le monde est en train de changer.  La construction durable n’est pas un voeu pieu ! On a fait de gros progrès en 3 ans. On veut construire plus localement, diminuer les transports de matériaux et augmenter le stockage Carbone dans la construction bois et dans les sols agricoles et forestiers« .

Commentez l'article »