Épinal lance sa première Fête des images du 23 au 26 juin !

B.Boulay 22 juin 2016 0
Épinal lance sa première Fête des images du 23 au 26 juin !

Épinal est la ville des images. Si on ne connait qu’une chose de la ville, ce sont ses images !  Des images anciennes aux images numériques. Épinal a décidé de renforcer son identité en lançant une grande fête autour de ce thème qui la caractérise. Les images d’Épinal, c’est une évidence du 23 au 26 juin !

Pour lancer l’évènement, un mur ! Pas celui des lamentations, ni celui de Berlin, mais celui de la rue ! Un mur du Street Art à coté de la Plomberie, où les artistes pourront s’exprimer. « Le projet prévoit de réconcilier le spectateur avec le graff et le Street Art, en lui en présentant toutes les facettes. Il s’engage en faveur du développement de  l’art contemporain dans la ville aux cotés des Murs de Paris, Mulhouse, Marseille, Nancy … ».

Une apothéose d’images

Et puis ce sera une apothéose d’images, projection des réalisations des enfants de l’atelier mapping (projeter des vidéos sur des formes en relief). Les enfants se sont amusés dans le cadre des activités municipales, à rhabiller les bâtiments de la place des Vosges. Image Est qui réunit les professionnels de la filière Images sur la Région et Cinestic, le cluster Image & Numérique, organisaient un concours de mapping video avec les professionnels et étudiants sur le thème du merveilleux. La projection des réalisation aura lieu jeudi soir à 22h30 place des Vosges.

Le spectacle de Damien Fontaine

Vendredi et samedi soir à 22h30, Damien Fontaine, qui n’est plus à présenter 4 fois lauréat du trophée des lumières de Lyon et connu sur la département pour le Spectacle Son & lumières de Jeanne d’Arc à Domremy, orchestrera un spectacle merveilleux au coeur des images. On  y retrouvera les illustrations revisitées des imagiers du chemin des images en 3 projections magiques d’une vingtaine de minutes, ponctuées par les célèbres devinettes.

Le week-end du dessin de presse

Samedi, la soirée se poursuivra par un bal contemporain. Jean-Fançois Duroure, chorégraphe, enseignera lui-même les pas d’une valse d’aujourd’hui avec la complicité de DJ Q et Jérémie Bellot, artiste numérique et régisseur audio visuel. Tout le week-end, le festival du dessin de presse se tiendra à l’imagerie. Les visiteurs pourront y rencontrer des illustrateurs, les regarder à l’oeuvre ou imprimer « le petit colpoteur » sur une machine de 1900. Sans oublier les ombres chinoises du musée de l’image, une déclinaison fascinante des personnages des pièces à succès du Paris 1900 et le chemin des images à découvrir le long de la Moselle.

http://fetedesimages.fr/programme/

http://www.actu88.fr/damien-fontaine-la-lumiere-comme-meilleure-arme/

 

 

 

 

Commentez l'article »