Épinal – Manager de centre ville, réussir la transition numérique

B.Boulay 7 février 2018 2
Épinal – Manager de centre ville, réussir la transition numérique

La vacance diminue, il reste un travail de prospection sur les Salons pour attirer les enseignes, mais en 2018, les efforts porteront surtout sur la création d’une offre différenciée et l’utilisation du numérique pour ramener les clients vers les boutiques.

« Nous avons toute une clientèle potentielle désoeuvrée entre 12h et 14h et qui pourrait profiter des magasins du centre ville, remarque Michel Heinrich, maire d’Épinal, il va falloir capter tous ces fonctionnaires qui travaillent dans les administrations et ne rentrent pas chez eux le midi ».

Mettre en avant les commerces ouverts entre 12h et 14h

Pour ça, il va falloir déjà ouvrir sur ces créneaux-là … « On n’oblige personne à le faire, insiste le maire, mais nous allons mettre en avant les commerces qui font l’effort de répondre à la demande et donner les moyens aux commerçants d’évoluer vers ces nouvelles pratiques ».

Du design pour donner envie

Autre facteur déterminant pour attirer les consommateurs, il faut des commerces séduisants, esthétiques, dans lesquels on ait envie de rester, parce que ça change, parce que c’est beau, parce qu’on s’y sent bien, parce qu’on y trouve ce qu’on ne trouve pas ailleurs.

Les outils du numérique comme appel

Enfin, les outils numériques permettent d’être identifié sur Internet. Ils permettent de construire son image, d’affirmer sa présence sur les marchés et de drainer une clientèle pour la ramener vers la boutique. Les clients peuvent ainsi parcourir un catalogue chez soi tranquillement et venir chercher leur commande au magasin.

Des services qui facilitent la vie

Et si on y ajoute des services qui facilitent la vie du client, la livraison, la réservation, des tickets de parking,  une halte garderie, des aires de jeux ou des trottinettes pour les déplacements des enfants … le centre ville pourrait en sortir gagnant. Les commerçants du centre ville voudraient attirer plus de familles et les 40-50 ans bien installés dans leur vie avec un pouvoir d’achat intéressant.

Déjà des résultats

C’est à tout ça que va s’atteler Évelyne Seguin, nouveau manager du centre ville, pour offrir aux commerçants des outils pour prendre le virage qui s’amorce. La ville a fait le pari de mettre une personne pour redynamiser son centre ville. C’est la 3e année de mission et l’on peut déjà constater la diminution de la vacance passée de 14 à 10%.

Réussir la transition numérique

Épinal a développé des événements commerciaux que les grandes villes lui envient et les efforts des commerçants sont bien visibles, mais il faut désormais réussir, le transition numérique (web-to-store, click and collect, point relais, applications ….). Le coût de la mission revient à 40K€ dont 21K€ pour la ville, 6,8K€ pour la CCI, 5K€ pour l’office de tourisme, 4K€ pour la Chambre dE métier et Épicentre.

http://www.actu88.fr/epinal-evelyne-seguin-manager-de-centre-ville-penser-le-commerce-du-futur/

 

2 commentaires »

  1. Jules 8 février 2018 sur 16 h 05 min - Reply

    A autoriser la création de gigantesques zones commerciales à toutes les sorties de la ville… On se retrouve forcément dans ce genre de situation. Il fallait voir sur le long terme !

    Je me demande également ce que M. Heinrich sous entend quand il parle de « donner les moyens [aux commerçants] » d’ouvrir le midi ?!

    • B.Boulay 8 février 2018 sur 22 h 07 min - Reply

      Bonjour,
      réfléchir à organiser sa charge ed travail autrement avec des distributions en service automatique, avec des réservations sur Internet pour pouvoir se libérer entre 12h et 14h quand ces gens des administrations sont là sur place et ne demandent qu’à faire leurs courses au centre ville.

Commentez l'article »