Félicia Vogelweith, le doigté artistique de l’Origami

B.Boulay 27 février 2017 0
Félicia Vogelweith, le doigté artistique de l’Origami

Félicia Vogelweith décline les pliages avec sérénité. En quelques mouvements minutieux, elle impulse sa marque à la feuille et fait émerger une fleur, un oeuf travaillé,  un paon, un cygne ou tout autre sujet. Depuis quelques mois, sa créativité s’exprime aussi à travers la pâte Fimo. Elle joue des couleurs et des motifs pour créer des bijoux fantaisie.

Le mot origami, Oru (à rides) et kami (papier),  signifie «l’art de plier le papier». Il s’agit de l’un des plus anciens arts populaires qui tire ses origines de la Chine. Félicia aime laisser ses doigts répéter le même geste, pour construire, un objet dont elle sera fière. « Ça me détend, explique-t-elle, je  peux en faire pendant des heures ». Il faut de la minutie, de la rigueur, un bon papier, de la délicatesse et de la patience ! « De la patience, j’en ai ! », confirme-t-elle.

Du papier Clairefontaine

Elle utilise du papier Clairefontaine de 80 gr : « Il est beau, lumineux, coloré et facile à plier », commente-t-elle, et habitant Étival-Clairfontaine, elle fait travailler les entreprises de la commune. Si on utilise de moins en moins le papier comme support écrit, il reste encore la matière première d’un art peu développé en France.

1500 pièces pliées pour le paon

Sur la table, trônent des boules de Noël, des oeufs et des cygnes qu’elle prépare pour Pâques, des fleurs et un paon. « Je m’adapte et j’essaie de réaliser des objets qui sont en lien le thème « . Pour le paon, il faut 1500 pièces pliées, c’est tout un week-end de travail ! Pour le grand cygne, 500 pièces et pour les oeufs, 125. Mais Félicia fait ça comme du Yoga, pour se délasser l’esprit, lâcher prise et se laisser porter par la gestuelle répétée du pliage.

Vitrines de prestige

Félicia est discrète, mais elle aime la couleur. On met à contribution son talent pour la décoration de vitrines. « J’aime bien quand la boutique a du prestige », avoue-t-elle, comme la vitrine Hermès qu’elle doit prochainement réaliser. Elle aime se glisser dans l’univers du luxe, y apporter sa touche esthétique et sa sensibilité. « J’aime bien créer et montrer ce que je peux faire et pour se détendre, mieux vaut fabriquer un objet qui reste que d’aller courir, non ? ». Pour elle, le sport c’est plutôt plongée sous-marine et rock !

Des bijoux fantaisie

Depuis 2 mois, elle s’est pris de passion pour la pâte Fimo et les motifs fleuris qu’elle permet de créer. Elle réalise des bijoux fantaisie, des colliers de perles rondes aux motifs chamarrés, des bracelets, des boucles d’oreilles et des pendentifs. Il faut passer 20 fois la pâte dans une machine à émincer, en la repliant à chaque fois pour obtenir un dégradé, mais faire et refaire, c’est toujours travailler !

Des motifs fleuris

Félicia fabrique ses motifs, puis applique ses fines pellicules sur des perles pleines faites avec les chutes de pâte. Une tige de métal pour les relier et il ne reste plus qu’à les cuire à 110°C. Et quand il lui reste encore quelques instants, elle coud des plaids en patchwork. Une vie de loisirs que Félicia partage volontiers en assurant des animations dans les Centres de loisirs, les activités périscolaires, les maisons de retraite ou les Salons.Elle sera à Senones avec l’origami et ses bijoux le dimanche 19 mars.

Agent de sécurité

Félicia est comme les chats, elle a plusieurs vies ! Dans la vie professionnelle, elle est agent de sécurité formée au Lycée de Bruyères. Elle a travaillé au Parlement Européen, a assuré la sécurité des candidats à la Primaire de la Droite pour les Présidentielles et de nombreux événements. D’où ce calme olympien et cette patience inébranlable. Elle aime ce relationnel et se trouver dans le sillage de personnes qui n’ont pas la vie de tout le monde ! En attendant le prochain contrat, elle assurera la communication et la promotion du FIG Junior pour l’édition 2017. Polyvalente jusqu’au bout des doigts !

Félicia Vogelweith : 06 60 32 12 46 – felicia.vogelweith@laposte.net

Commentez l'article »