Ferdrupt – 3 ex-salariés veulent reprendre K. Industries

B.Boulay 6 novembre 2014 0
Ferdrupt – 3 ex-salariés veulent reprendre K. Industries

Le tissage K. Industries, anciennement Kohler France Textiles, à Ferdrupt, a été liquidé le 2 septembre 2014 par le tribunal de commerce d’Épinal. Aujourd’hui, des ex-salariés de l’entreprise proposent de racheter une partie des machines et de reprendre l’activité. Le tribunal devrait se prononcer dans les jours à venir.

Fernand Martins, ancien chef d’atelier, Guillaume Kohler, ancien directeur technique et Anne Orivel, ex responsable des achats des Tissages Lévêque de Saint-Maurice-sur-Moselle, ont décidé de relancer l’activité. Ils font une proposition au tribunal de commerce, pour le rachat d’une partie des machines.

Production de tissu écru avec 11 salariés

Le projet prévoit de relancer une production de tissu écru pour l’aéronautique, le linge de maison, l’habillement et le textile technique. Il démarrerait avec une équipe de 11 salariés dès janvier 2015, qui serait rejoints par 8 salariés supplémentaires d’ici la fin de l’année prochaine.

Petite structure réactive

Les porteurs du projet restent réalistes. Dans un environnement hyper concurrentiel, seule, une petite structure a une chance de parvenir à la rentabilité, avec un avantage concurrentiel en termes de créativité, réactivité, proximité, qualité et taille des séries.

Garder ce savoir faire local

Pour les repreneurs, il s’agit avant tout de maintenir une activité textile emblématique sur ce territoire. Le savoir-faire est présent localement depuis le XIXème siècle, il doit rester le fer de lance du secteur et maintenir les emplois.

Une volonté politique

Les porteurs du projet sont soutenus par la Communauté de Communes, qui propose de racheter les bâtiments. La décision du tribunal de commerce interviendra  dans les jours à venir.

Commentez l'article »