Festival de Gérardmer – Mathieu Kassovitz présidera cette 25e édition

B.Boulay 14 décembre 2017 0
Festival de Gérardmer – Mathieu Kassovitz présidera cette 25e édition
La 25e édition du Festival international du film fantastique se déroulera du 31 janvier au 4 février 2018 et c’est Mathieu Kassovitz qui présidera le jury des longs métrages, « un combattant qui ne met pas toujours des gants pour monter sur le ring » et réputé pour ses rôles engagés.
Révélé aux yeux du monde par la caméra de Jacques Audiard, Mathieu Kassovitz tourne avec les plus grands, Steven Spielberg, Costa
Gavras, Jean-Pierre Jeunet, Luc Besson ou plus récemment Michael Haneke.

Enragé, brut et engagé

Il accède au statut de cinéaste culte lors de la présentation de son film « La Haine » au Festival de Cannes en 1995. Enragé, brut,caméra au poing, et d’une rare maîtrise, le film remporte le Prix de la Mise en scène. 2 ans plus tard, il réalise le polar Assasin(s), avant de mêler les codes du genre pour son thriller aux accents fantastiques Les Rivières pourpres.

De l’horreur à la politique

Il explore les soubresauts de l’horreur dans Gothika et narre dans L’Ordre et la Morale une aventure politique passionnée à laquelle il consacre plus de 10 ans. Il incarnera en 2018 un boxeur en fin de carrière dans Sparring de Samuel Jouy, et reprendra le rôle de l’agent Malotru, héros de la série d’Éric Rochant,Le Bureau des légendes.

Pour les collèges et les lycées

La 25e édition est lancée avec l’ouverture de la billeterie. Elle propose aux collèges et lycées de concourir en réalisant avec Canopé un montage fantastique de 3 photos et le concours de nouvelles qui a séduit l’année dernière 70 candidats. Et bien sûr, le traditionnel jury jeunes!

Une reprise du programme à paris

Nouveauté de l’année, le Festival propose au public de décerner le Grand prix des 24 Grands prix ! Le Festival gagne cette année une aura encore plus nationale avec une reprise de la programmation du 7 au 11 février à la Cinémathèque de Paris. « C’est un signe fort !, commente Pierre Sachot, président du Festival, C’est une première pour nous et très peu de Festivals ont la chance d’être rediffusés.

La Sorbonne s’intéresse aux bénévoles

Une étude de 2016 donnerait le Festival de Gérardmer comme une des plus importantes manifestations. Autre marque de reconnaissance, la Sorbonne s’intéresse à la mobilisation des bénévoles. Les chercheurs essaieront de comprendre comment peut-on avec des bénévoles réussir un tel événement. Il faut dire qu’il y en a 600 et qu’ils sont passionnés!

Commentez l'article »