FN – Steeve Briois lance « ma commune sans migrants » dans les Vosges

B.Boulay 20 novembre 2016 0
FN – Steeve Briois lance « ma commune sans migrants » dans les Vosges

En visite dans les Vosges, Steeve Briois, maire d’Hénin Beaumont ne veut pas des migrants. Il a lancé l’association « ma commune sans migrants » et veut rassembler tous les maires opposés à cet accueil. Il leur propose de voter une charte en conseil municipal et présentait cette résistance cet après-midi à Thaon-les-Vosges.

« Cette association, intitulée « ma ville sans migrants », fait suite à l’annonce par le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, d’un plan de dissémination de 12 000 migrants de Calais dans les villages et villes de France à la suite de son démantèlement, explique Steeve Briois, maire d’Hénin Beaumont, depuis 2014 et vice président du FN. Ce n’est pas la solution de les mettre dans les régions ! »

C’est dommageable qu’on favorise les migrants

Et de poursuivre ; « Il y a environ 1000 demandeurs d’asile dans les Vosges. Ça a un coût de 25 à 85€/jour suivant les estimations (préfet de Région et préfet de Meurthe et Moselle),  mais pourquoi devrions-nous sacrifier d’autres dépenses pour accueillir les migrants. Il y a des collèges qui ferment, des EHPAD en difficulté, des problèmes économiques, la maison Claude Gellée qui n’a pas pu être sauvée, … C’est dommageable qu’on favorise les migrants« . Mais cette affirmation est fausse, puisque l’État prend en charge les frais des migrants de Calais, tant qu’ils sont en Centre d’accueil et d’orientation (6 mois maximum). Le budget des communes d’accueil n’est pas impacté.

Une motion contre l’accueil des migrants

« Il faut résister à la dissémination des migrants, dont la plupart sont des clandestins », plaide-t-il. Pour ça, il propose aux conseils municipaux de rallier l’association des maires opposants et de faire voter une charte  en 8 points contre l’accueil des migrants. « Il faut résister au plan européen qui vise à répartir les migrants dans les différents pays. Il ne faut pas rester sur des incantations mais acter des prises de position, faire voter la motion dans les conseils ! ».

Ne pas se laisser laisser submerger par les flux migratoires

« La commune peut s’opposer à cette décision de l’État. Il y a le recours administratif et le référendum. Il faut que les habitants soient consultés. Le maire peut être favorable à l’accueil, sans que la population ne le suive. Ce passage en force du gouvernement est tout simplement inacceptable car il menace l’ordre public et la sécurité de nos administrés « . 3 points clé dans ce discours : ne pas se laisser submerger par les flux migratoires (Est-il nécessaire de rappeler que les Vosges perdent environ 1000 habitants par an ? »), ne pas se laisser submerger sous les problèmes sécuritaires et sortir de l’Europe.

La France perdra son identité

Il parle d’une vague d’immigration qui veut imposer sa loi, ses coutumes et sa religion. « Ce qui est grave, c’est que la religion passe avant la République. Ce qui mine la République, c’est la montée des multi-communautarismes. La France perdra son identité », prédit-il. la France se définit encore bien aujourd’hui comme le pays des Droits de l’homme, de la diversité et porte haut ses valeurs républicaines, Liberté, Égalité, Fraternité. « On aura un peuple français qui ne se parlera plus, où chacun se repliera sur sa communauté. Il ne faut pas se laisser envahir. Un million de migrants sous la présidence de Nicolas Sarkozy, ce n’est plus possible ! »

Marine Le Pen a toutes ses chances !

C’est là que la candidate du FN, Marine Le Pen, intervient. « Elle a toutes ses chances, beaucoup plus qu’en 2009 et 2012. Personne n’a vu venir l’élection de Donald Trump, compare-t-il. Tout le monde était contre lui et il a vaincu ! ». Il fait un parallèle avec la percée de Marine Le Pen. Les autres partis ont survécu parce que les gens avaient peur mais aujourd’hui, les gens ne gobent pas tout. Il y a une vague de révolte du peuple contre ses élites, qui a envie de reconquérir son pouvoir. Il faut rétablir l’autorité ».

Bonne gestion par le FN

Aux militants, il fera aussi miroiter la bonne gestion des communes gérées par le FN, « pour contrebalancer des procès d’intention et montrer que si elle y arrivent, pourquoi les autres partis n’y parviennent-ils pas ? ». Une question de choix ??? La campagne est ouverte, le consensus a déserté. Fidèle à lui-même, le FN met en avant la sécurité, le refus des migrants, la sortie de l’Europe et l’autorité.

La charte : http://www.frontnational.com/pdf/Charte-migrants.pdf






Commentez l'article »