Granges-Aumontzey – Retour au Moyen-âge !

B.Boulay 30 juillet 2017 0
Granges-Aumontzey – Retour au Moyen-âge !

Il y a comme un air de moyen-âge ce samedi dans le village. Les chevaux ont remplacé les voitures. On y croise des chevaliers avec casque et armure et des dames en robe d’antan. Le tournoi Saint-Georges, organisé par la Mairie, bat son plein.

Cette première édition se déroule sous le soleil, un peu trop chaud pour les combattants qui portent des armures qui pèsent de 20 kg à 30kg et qui coulent sous leurs cottes ! En plein centre-ville, des hommes en armure et casque médiéval combattent à l’’épée, à la masse ou autres armes d’époque. Ici, on ne fait pas semblant. Ce n’est pas une chorégraphie, ni une simulation ! Les bruits métalliques témoignent de la réalité et de la violence des coups portés.

Un sport de combat qui vient du XIe siècle

Le béhourd est un véritable sport de combat datant du XIe siècle, remis au goût du jour en Russie au début du XXIe siècle. Le premier tournoi officiel de ce sport y a eu lieu en 2009. C’est en y assistant que quelques Français ont l’idée de l’importer. La fédération française de béhourd compte 200 licenciés aujourd’hui. Ce sport médiéval autorise tous les coups permettant de mettre à terre les memebres de l’équipe adverse. Chaque match se déroule sous le contrôle d’un arbitre spécialement formé. Le combat s’arrête lorsqu’il ne reste plus assez d’équipiers debout.

20 chevaliers en 4 équipes

Le tournoi est sous la présidence du duc de lorraine, Guy Martinache, maire de la commune, et du bailly, dont le rôle est tenu par le 1er adjoint. Tous deux ont accueilli 20 chevaliers répartis en 4 équipes, venus du Grand-Est, de Franche-Comté ou d’ïle de France. Certains font partie de l’équipe de France. Le public occupa les gradins autour de l’arène. On cotoie aujourd’hui des visiteurs ou des participants d’un peu partout en France, notamment de Lille et de Niort.

Surprendre les spectateurs

Il y a quelque chose de primitif et d’instinctif dans ces combats. « C’est le but recherché. Il s’agit de surprendre le spectateur en lui faisant découvrir un sport nouveau, explique Cyril Cuny, organisateur, élu et Sergent du Guet pour la journée,  tout en lui assurant une sécurité maximale ».

2 chevaliers blessés

2 chevaliers ont été blessés au cours des combats. Ils ont été pris en charge par les sauveteurs de la protection civile. Il s’agit de blessures courantes dans ce type de sport. L’un d’eux a perdu connaissance et souffre d’une entaille à la tête. Il a été transporté par les sapeurs-pompiers au Centre hospitalier Émile Durkheim d’Épinal pour des examens complémentaires. Le second a du être recousu.

Les Comtois vainqueurs

L’équipe Aquila Sequania des Comtois a gagné le tournoi par équipes. Mais les organisateurs rappelle que les enfants ne doivent surtout pas tenter de reproduire ce qu’ils ont vu. Les combattants sont des sportifs aguerris et spécialement entraînés qui pratiquent de type de tournois tout au long de l’année.

Loïc Dun

 

 

Commentez l'article »