Granges-sur-Vologne – Le bluet, le petit fruit qui monte !

B.Boulay 4 août 2013 0
Granges-sur-Vologne – Le bluet, le petit fruit qui monte !

Ils sont bleus, goûteux, mais ils ont mûri tard ! C’est la pleine saison pour les bluets et déjà, il en manque ! Catherine et Bertrand Duthoit du Pré des fruits sont en pleine cueillette, mais ils auront cette année, du mal à suivre la demande.

« Les petits fruits m’ont toujours intéressé », confie Bertrand Duthoit, qui depuis 2002 mène une double vie professionnelle, en partie à la chambre d’agriculture comme ingénieur agricole, en partie sur son exploitation du Pré des fruits.

Il a commencé comme ça, par passion et « pour voir », en vendant ses bluets à l’entourage, puis sur les marchés.

700 pieds de bluets et petits fruits

Aujourd’hui, il compte 1,27 ha, 700 pieds, dont la moitié sont de jeunes arbustes plantés depuis un an, qui ne donneront qu’au bout de 3 ans.

Les plants sont essentiellement des bluets, mais il y a aussi d’autres petits fruits comme les framboises, les groseilles, les cassis, les loganberrys (croisement de mûres et framboises), les caseilles (croisement de cassis et groseilles à maquereaux) et les fraises.

5 à 10 kg par pied

« Un plant de 4 ans donne ½ kg de fruits, à maturité vers 8 à 10 ans, il donne 5 à 10 kg par pied », détaille l’exploitant.

Au Pré des fruits, la moitié de la production est en plein rendement et produit 2500 kg/an, dont 2200 Kg de bluets. Ce qui correspond à un chiffre d’affaires annuel de 30 000€.

3/4 de la production vendus en fruits frais

La cueillette se fait le matin pour garder la qualité des fruits et demande l’embauche de 5 à 6 saisonniers. La récolte se fait sur 1 mois et demi et les ¾ de la production sont vendus en fruits frais.

Le ¼ restant est surgelé et transformé en bluets à l’aigre doux, sirops, coulis, confitures, gelées, compotes, Mélipommes, pur jus et même des sorbets, nouveaux produits développés il y a 2 ans. « Nous vendons des cônes aux bluets des Vosges sur les marchés », complète Catherine Duthoit. Un produit qui a son succès avec la chaleur de cet été !

1/4 de la récolte en moins

Mais cette année, la récolte a démarré avec plus de 3 semaines de retard et les Duthoit craignent d’y perdre un peu plus d’1/4 de la récolte. « Nous n’avons plus de stock et nous aurons du mal à le reconstituer, car la demande est déjà plus forte que la récolte. Il va falloir nous adapter». Ils jonglent pour répartir équitablement leur récolte entre leurs acheteurs.

L’activité se répartit entre ¼ de cueillette, ¼ de transformation, ¼ vente et ¼ de travail de culture. Actuellement, l’exploitation est en conversion Bio.

Dépôt vente et marchés

Le Pré des fruits commercialise ses produits en dépôt vente sur le secteur et les Duthoit font les marchés et quelques foires. « Nous essayons d’équilibrer le coût du temps passé, les frais de déplacements avec les ventes réalisées», expliquent-ils. Aller trop loin pour vendre n’est pas rentable pour cette petite exploitation, qui en dehors de la récolte, essaie de se suffire à elle-même.

Le Pré des fruits représente environ 5% du marché des Vosges. Ses exploitants adhèrent au groupement de producteurs de petits fruits et plantes médicinales « Bleu, Vert, Vosges », qui permet de mutualiser les achats, les points de vente, la recherche et la communication.

Un local de travail et une boutique

Depuis 1 an, Catherine Duthoit qui s’est retrouvée au chômage, a décidé de développer une activité complète sur l’exploitation. Son projet n’est pas encore totalement finalisé, mais elle pourrait prendre en charge l’aspect pédagogique et touristique en faisant visiter l’exploitation, puis en organisant des ateliers d’initiation à la transformation.

« Cela nécessite de construire un local de travail adapté et une boutique », poursuit-elle. Un projet qui pourrait se réaliser entre 2013 et 2014, sur un terrain qu’ils possèdent en bordure de route.

4300 kg en 2017

Mais c’est aussi un seuil à franchir. « Nous avons fait le choix d’un développement progressif et assuré en autofinancement », défend Bertrand Duthoit. Une stratégie qui va devoir être en partie remise en cause.

Pour l’avenir, le Pré des fruits a l’ambition d’augmenter la production quand les nouveaux plants commenceront à avoir du rendement. L’objectif est de passer en 2017 à une production de 4300 kg pour un chiffre d’affaires annuel de 45 000€

Catherine Duthoit envisage de prendre sa place dans l’exploitation, autrement qu’en aidant son mari, et Bertrand Duthoit pense qu’il devra bientôt se consacrer à la culture de ses 700 pieds. Une organisation qui va les obliger à passer à la vitesse supérieure.

Prouver les vertus du bluet

Ils comptent sur les recherches dans le cadre du groupement Bleu Vert Vosges pour valoriser l’intérêt nutritif et les propriétés anti oxydantes du bluet.

Une étude qui devrait donner un élan supplémentaire à la consommation de bluets et booster les producteurs.

Le Pré des fruits : 41, route du Tholy – 88640 Granges-sur-Vologne – 03 29 57 58 32 – portable : 06 70 62 27 60 – Mail : lepredesfruits@yahoo.fr

Commentez l'article »