Hôpitaux de Vittel et Neufchâteau – Marre d’avoir la boule au ventre !

B.Boulay 7 décembre 2017 0
Hôpitaux de Vittel et Neufchâteau – Marre d’avoir la boule au ventre !

Depuis le 5 novembre, une partie du personnel est en grève illimitée. Cet après-midi, devant l’hôpital de Vittel, la CGT et FO voulaient rendre visibles leurs revendications. Le personnel est épuisé, se sent mal et le fait savoir.

« Les soignants sont épuisés de passer continuellement d’un rythme de nuit au rythme de jour. Ils n’ont pas le temps de s’adapter. Le rythme biologique est complètement perturbé. Les agents sont obligés de prendre des médicaments pour dormir et vont travailler la boule au ventre. On a beaucoup de congés maladie longue durée. On nous alerte parce que des gens sont au bord du suicide, ça ne peut pas durer !« , dénonce Séverine Marchal, secrétaire FO pour la santé.

Enclencher la titularisation pour 90 agents

50 aides soignant(e)s et Aides Médico-Psychologiques devaient passer stagiaires en vue d’être titularisés, mais la nouvelle directrice par intérim, Bérénice Olivier, a tout arrêté. « 26 infirmières attendent d’être titularisées. Certaines sont en contrat depuis 2006, depuis 11 ans !« , insiste Séverine Marchal. Elles ne sentent pas reconnues ! ». Les grévistes revendiquent pour 90 agents, le passage au statut de stagiaire pour une titularisation. C’est leur priorité.

Retrouver des conditions de travail acceptables

« Il y a un an et demi, nous étions presque à l’équilibre, aujourd’hui le déficit est de 4M€, déplore la représentante CGT. L’ancien directeur  avait investi dans du matériel pour le bloc et dans l’embauche de médecins en intérim. Mais il n’a peut-être pas bien su gérer les investissements. Le personnel s’implique, mais les médecins ne s’impliquent pas assez. Ils ne font que passer ».

Informer les populations

La direction de l’Agence régionale de santé nous a fait savoir qu’elle ne pouvait pas nous recevoir. « Et nous n’arrivons pas à savoir combien de personnes sont en grève, car les cadres des services bloquent les informations » regrette Séverine Marchal. Les 2 actions du 7 et 12 décembre veulent faire comprendre aux populations ce qu’il se passe, les informer des conditions de travail des gens qui les soignent. Ce sont leurs impôts.

Nous travaillons avec des personnes

« A force de tirer sur la corde, les agents n’en peuvent plus ! Il faut toujours aller vite, on nous rappelle quand on est en repos et on cumule les heures et les changements de rythmes. Nous travaillons avec des personnes humaines, et s’il y a une erreur, on nous accusera sans prendre en compte que nos conditions de travail n’étaient pas tenables à long termes !« . La prochaine action est prévue le 12 décembre à l’hôpital de Neufchâteau.

http://www.actu88.fr/sante-lintersyndicale-cgt-et-fo-appelle-a-la-greve-jeudi/

Commentez l'article »