Bureau d’accueil des tournages d’Épinal à votre service ! Tournez en Lorraine !

B.Boulay 14 juin 2015 0
Bureau d’accueil des tournages d’Épinal à votre service ! Tournez en Lorraine !

Le bureau d’accueil des tournages veut se faire connaitre. Il  se met au service des réalisateurs et producteurs, pour trouver le site idéal, accueillir l’équipe de production, apporter une aide pour le casting, le recrutement de techniciens locaux et chercher des financements. Il promet variétés, atmosphères, qualité de vie et même un studio au top à un prix abordable !

Épinal est tête de réseau et elle accueille depuis quelques mois le bureau d’accueil des tournages sur son site d’Épinal. Intégré au Cluster Image et numérique, il a un potentiel démultiplié !

Des ambiances remarquables

Avec un positionnement central par rapport au Luxembourg, à l’Allemagne et la Belgique, la Lorraine possède des sites naturels préservés, des ambiances authentiques et des brumes mystérieuses. On y trouve des styles architecturaux d’hier et d’aujourd’hui, des bâtiments remarquables, des châteaux comme des usines, de l’eau comme des massifs montagneux.  On peut tout y tourner, avoir une qualité supérieure pour un petit prix.

Derniers films tournés

D’ailleurs, des réalisateurs ne s’y sont pas trompés. « Enfance » de Philippe Claudel est en tournage à Dombasle. Le film d’animation « Tout en Haut du monde », qui sera projeté mardi soir au Festival d’Annecy, a été réalisé à Nancy. Le studio France télévision signature prévoit également de tourner « Croc blanc ». « Crash Test Aglaé » d’Éric Gravel avec Julie Depardieu  devrait tourner en août dans les alentours de Nancy.

Et d’autres encore

« La volante » de Christophe Ali et Nicolas Bonilauri avec Nathalie Baye, est tourné à Metz de même que la clinique de l’amour de Artus de Penguen. « Normes françaises » d’Olivier Abbou sera tourné en septembre intégralement sur les Vosges. Et plusieurs contacts ont également été pris pour tourner des émissions TV et magazine.

Une vraie dynamique

« Films en Lorraine est devenue une association extrêmement dynamique, qui est regardée avec envie à l’extérieur, parce qu’elle induit une véritable impulsion, souligne Thomas Grand, directeur de Films en Lorraine. Qu’elle soit capable de mener avec succès des opérations comme les journées professionnelles, nous positionne comme leader ».

Avec le fonds régional de soutien

« Il faut continuer à renforcer cette dynamique et le Fonds régional de soutien participera à cet élan, assure Bertrand Masson, Vice président de Film en Lorraine et conseiller régional délégué à la culture. « Le bureau est avant tout une interface, un outil de mise en relation avec des ressources techniques, logistiques et des compétences, un facilitateur et un outil de promotion. C’est un puissant ambassadeur de l’image d’une région », complète Anthony Velvelovitch, responsable du BAT.

Au Festival de Cannes

Le BAT a sa brochure « Couleurs et ambiances à 360° ». Elle a été distribuée sur le Festival de Cannes sur le stand de Films en France, qui concentre les demandes et les renvoie soit à tous les BAT, sauf s’il y a des specificités. « Il faut de la réactivité et des capacités d’adaptation, pour être les premiers à bien répondre à la demande ». Le BAT d’Épinal est en piste. Le site est en cours. Il devrait être opérationnel à la fin du mois avec une logistique pro mais également des conseils pour les amateurs qui veulent produire. «  Nous avons contacté l’office de tourisme régional et les offices départementaux pour étoffer la base de données des sites et des décors potentiels ».

200 techniciens

Une base recense également les techniciens, comédiens, figurants, réalisateurs et producteurs. « Tout doit être continuellement mis à jour pour être crédibles et efficace« , insiste Anthony. Il y a environ 200 techniciens, dont une centaine expérimentés en fiction. « Les producteurs parisiens sont défiants par rapport à l compétence des personnels en région. Il faut leur prouver qu’on n’est pas moins compétents que les Parisiens !

Promouvoir un territoire

« La Lorraine avait du retard, conclut Bertrand Masson, elle est en train de le rattraper ! Le BAT est extrêmement important pour promouvoir hors du territoire ces hommes et ces femmes du cinéma. On sait toute l’économie qui se développe autour d’un tournage ! ».

 

 

 

Commentez l'article »