Le massif des Vosges se projette dans le futur

B.Boulay 6 avril 2013 0
Le massif des Vosges se projette dans le futur

Toute une journée pour faire le bilan des actions 2012, définir les priorités futures et préparer les rencontres du 24 et 25 juin, les acteurs du Massif des Vosges n’ont pas chômé le 28 mars à Plombières-Les-Bains.

La convention interrégionale du massif des Vosges touche à sa fin, puisqu’elle couvrait 2007-2013.  Il faut préparer les prochaines orientations. « 471 projets ont été menés, se félicite Nacer Meddah, préfet de Lorraine, coordonnateur du Massif des Vosges. Il y a une bonne dynamique. Il faut continuer à ce rythme. La politique mise en place a montré qu’elle portait ses fruits. Il faut conserver cette gouvernance originale qui a su produire des actions concrètes ».

Un comité de massif interrégional

La gouvernance est assurée par un comité interrégional, qui réunit des acteurs, des représentants de l’État et des collectivités concernées par le massif des Vosges, pour  établir et gérer la politique du massif. Le comité comprend 49 membres. Il est présidé par le préfet de région, Nacer Meddah. Gérard Cherpion, député des Vosges est un co-président. Ce comité met en place un schéma qui fixe les priorités stratégiques sur 5 ans. Le prochain sera établi pour 2014-2020. Il est en préparation et sera validé en octobre 2013.

3 Régions, 7 départements, des collectivités et l’État

La convention 2007-2013 a été signée entre l’État, les 3 régions, Alsace, Lorraine et Franche-Comté et 7 départements. Elle était dotée de 71M€ pour 5 ans (État : 20M€, Régions : 21M€, Départements : 30M€) et de 11M€ du FEDER (fonds européens).

Le massif des Vosges représente environ 238 communes.

86 projet soutenus en 2012

« Ce massif est un bien commun à valoriser, assure Jean-Pierre Masseret, président de région, qui  est venu témoigner de l’intérêt de la région Lorraine. L’essentiel est qu’on ne se prenne pas la tête et que le système fonctionne ».

Le massif des Vosges est le massif  le plus peuplé avec 84 habitants/km. Il est très industrialisé. « Nous avons choisi de placer le massif au cœur de nos régions, » complète Gérard Cherpion, député des Vosges.

En 2012, 86 projets ont été soutenus pour un peu plus de 10M€.

50% pour le tourisme

Sur le précédent schéma, la priorité avait été donné au tourisme, qui représentait 50% du budget global avec une reconquête des paysages, le développement d’activités et l’amélioration et la modernisation d’hébergements diversifiés. Un nouveau site Internet dédié au tourisme a été lancé fin juin 2012.

« Notre force est d’avoir su préserver le massif », se félicite le député.

Renforcer le niveau de qualification

Il souligne aussi la faiblesse du niveau de qualification des salariés du massif. Il y a des compétences , des savoir faire mais des niveau faible de qualification. Ce sera un des axes à renforcer dans le futur plan.

« Nous avons forcé la réhabilitation et le développement de sites touristiques, constate Anne Laybourne, chargée de l’aménagement du Massif des Vosges. Le tourisme représentait 50% du budget. Aujourd’hui,  le massif est plutôt bien équipé et nous allons ré-équilibrer les affectations de crédits ».

1er séminaire transfrontalier

« Pour le prochain plan, nous mettrons l’accent sur la formation de nos jeunes aux nouveaux métiers comme l’éco rénovation, poursuit la chargée de mission, nous nous mobiliserons sur la problématique énergétique. Il faudrait aussi développer des outils de production collectifs pour l’agriculture de montagne  et travailler la coopération transfrontalière avec l’Allemagne. Sur l’ensemble des axes retenus, nous développerons le travail en réseau». Des pistes de travail qui seront étudiées et approfondies lors du 1er séminaire transfrontalier organisé les 24 et 25 juin prochains à Guebwiller.

Commentez l'article »