Le Valtin – Des travaux qui perturbent avant d’avoir commencé !

B.Boulay 12 juin 2013 0
Le Valtin – Des travaux qui perturbent avant d’avoir commencé !

Des travaux de rénovation d’un aqueduc situé sur la RD 23H sont prévus à partir du 8 juillet. Ces travaux sont sous la maîtrise d’oeuvre du conseil général, mais la configuration géograhique fait que travailler sur cet ouvrage d’art oblige à couper le village en 2 par la fermeture complète de la route d’accès au village.

Les travaux se situent en amont du village. Ce qui signifie que les véhicules qui viennent du Col de la Schlucht ou du grand Valtin ne peuvent plus accéder à la commune du Valtin.

Les automobilistes devront passer par le RD 145 et le RD 23 (PLainfaing) pour pouvoir accéder au Valtin.

Un manque à gagner pour les commerçants et acteurs du tourisme

Ces travaux se situant en pleine saison, commerçants et gites s’inquiètent. Un hôtel restaurant, des gites et locations, la confiserie des Hautes Vosges située à Habeaurupt, commune de Plainfaing, sur la route du Valtin redoutent d’être pénalisés par le manque à gagner que va forcément provoquer cette difficulté d’accès. Ils craignent de remettre toute leur saison en cause.

Diminuer la durée de la fermeture

Les services du conseil général ont demandé à l’entreprise qui réalise les travaux d’étudier d’autres techniques ou d’autres matériels d’intervention, mais pour l’instant, elle n’a pas donné d’autre hypothèse. « Nous réfléchissons pour réduire la durée de la fermeture de la route, car l’enclavement ne nous laisse pas beaucoup de possibilités« , déclare Clément Voirin, chargé de la voirie au Conseil général.

Réunion publique demain !

Le maire, Jacques Laruelles, a été contacté. Une réunion publique sera organisée demain jeudi 13 juin à 17h en mairie en présence du conseiller général et de Clément Voirin en charge du dossier, pour étudier toutes les hypothèses et trouver la solution la moins pénalisante. Peut-être est-il possible d’envisager une déviation par des chemins communaux, mais seul, le maire et son conseil peuvent en décider après en avoir étudié les risques. A suivre

Commentez l'article »