Le Valtin – Les travaux reportés après le 25 août ou hors saison

B.Boulay 14 juin 2013 0
Le Valtin – Les travaux reportés après le 25 août ou hors saison

Réunion publique houleuse ce soir à la mairie entre les entreprises et commerces du village, et le conseil général et l’entreprise Bonini chargée des travaux de rénovation de l’aqueduc. Le problème : la fermeture pendant 1 mois de la route qui ouvre l’accès à la Schlucht et au grand Valtin, et ce en pleine saison !

La rénovation de l’aqueduc est nécessaire. « Le pied droit est descendu et a provoqué un éventrement à l’intérieur de l’ouvrage. C’est pour ça que les travaux avaient été programmés cet été. On ne peut pas savoir quand l’ouvrage s’écroulera », expliquent les services du Conseil général.

Il est prévu de remplacer la dalle et d’en construire une neuve. Ce qui nécessite de fermer la route d’accès entre le Valtin et la Schlucht ou le Grand Valtin, pendant au moins 1 mois.

1 mois de fermeture pendant les vacances scolaires

Au départ, les services du conseil général avaient privilégié le transport scolaire. Pour ne pas avoir de gêne, les travaux avaient été programmés dès le 8 juillet pendant les vacances scolaires. Ils devaient bloquer totalement le passage pendant 1 mois et mettre la circulation en alternée le 2e mois.

Face au tollé général, le maire a convoqué cette réunion publique pour en débattre et tenter de trouver une solution.

Manque à gagner intenable

« Si vous persévérez, je n’ai plus qu’à déposer le bilan et à licencier mes employés, menace Philippe Laruelle, directeur de l’hôtel restaurant « Le Val joli ». C’est la période où l’on doit absolument travailler ! ». Et de poursuivre : « Moi je livre des plats traiteurs à la Schlucht et au grand Valtin. Pour y aller, je vais devoir faire un énorme détour ? Interroge-t-il. Répercuter ce prix à mes clients, va les amener à chercher ailleurs et un client perdu, ne revient plus ».

La fermeture de la route « incompressible » est d’un mois.  La perte du chiffre d’affaires réalisé en saison  parce que la route est fermée est inconcevable !« Vous croyez vraiment qu’on peut se permettre 1 mois  de vacances ? S’insurge Jean-Marie Claudepierre, confiserie des Hautes Vosges.

Reculer les travaux pour laisser passer la saison

Devant ce front de protestations véhémentes, Clément Voirin annonce le report des travaux après le 25 août. « Nous avions privilégié l’aspect transport scolaire, vous mettez en avant l’aspect touristique, annonce-t-il. Le mois de fermeture est incompressible, mais j’entends vos doléances. Je ne vois qu’une réponse : reporter les travaux après le 25 août. Je vous propose de fixer un créneau d’un mois entre fin avril et le 20 octobre ».

Toutes les hypothèses sont envisagées. Impossible de dévier le cours d’eau, ni de faire une déviation qui coûterait à la commune aussi cher que le chantier estimé à 95 000€ ! Les habitants s’entêtent. Il faut mettre plus de monde sur le chantier pour raccourcir le délai.

Choisir le mois le moins pénalisant

« Mettez plus d’ouvriers et de techniciens pour que ça avance plus vite !, suggère une participante, dans le métier. Montez l’amplitude horaire. Avec une dérogation, on peut aller jusqu’à 48h ».

Mais pour l’entreprise et les services techniques, la situation géographique ne permet pas de travailler efficacement avec plus de monde. Ce n’est même pas une question d’horaires.

« L’emplacement est étroit. Il ne permet pas de mettre plusieurs engins mécaniques ni trop d’ouvriers. Ils se gêneraient.», explique Didier Kovalik, directeur de l’entreprise Bonini à Vincey.

Plus tard !

Après quelques montées de ton et quelques échanges piquants, il est décidé que les entreprises choisiront entre elles, le mois le moins pénalisant entre fin avril et septembre. Le maire la communiquera au Conseil général, qui gérera alors l’organisation du chantier avec l’entreprise.

Commentez l'article »