Les retraités veulent vivre décemment !

B.Boulay 19 novembre 2015 0
Les retraités veulent vivre décemment !

Parce que de plus en plus de retraités vivent au-dessous du seuil de pauvreté, l’Intersyndicale revendique un pouvoir d’achat décent. Les mesures fiscales dégradent leurs ressources, la situation empire. Les retraités veulent se faire entendre. ! Le rassemblement est  annulé suite aux attentats, mais une délégation sera reçue par le préfet le 24 novembre à 15h.

« Les retraites ont été augmentées de 0,1% au 1er octobre 2015, soit 1€ pour 1000€ !  » déplorent les portes-paroles, Jean-Claude Lacour, Jean-Marie Saxe et Didier Engels. Autant dire que rien n’a bougé ! Le coup de pouce au pouvoir d’achat des retraités attendu n’est pas au rendez-vous … Il faut se rappeler que les retraites étaient gelées depuis 2 ans et demi (depuis le 1er avril 2013). Par contre, les charges fiscales ont augmenté.

Stop à la dégradation de la vie !

Pour stopper la dégradation de situation, les syndicats, CGT, CFTC, CFE-CGC, UCR-FO, FSU, Solidaires et FGR-FP, vont au front unis. Seule, la CFDT se désolidarise. Elle distribuera son tract sur les marchés.

1 million de retraités en dessous de seuil de pauvreté

« Les femmes touchent en moyenne 900€ pour 1600€ pour les hommes« , précise Didier Engels. Le minimum contributif est à peine de 687, 32€ et 17% ont moins de 600€. 56% des femmes et 25% des Hommes retraités sont concernés par ce minimum. 1 million de retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté et ça ne va pas aller en s’améliorant !

Le droit de  mieux vivre

Ils revendiquent :

  • L’arrêt du gel des pensions et l’abrogation des mesures fiscales qui diminuent le niveau de vie des retraités
  • Une revalorisation des pensions et retraites avec un miminum pour une carrière complète équivalent au SMIC
  • La revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier prenant en compte l’évolution des salaires et non pas les prix
  • La mise en oeuvre au 1er janvier 2016 de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement avec la prise en charge de la perte d’autonomie par la sécurité sociale
  • Le renforcement des services indispensables dans le domaine de la santé et de l’aide à la personne

Plus de personnes âgées, moins de revenus, moins de services

En 2030, l’Insee prévoit dans les Vosges, une augmentation de 33 000 seniors, avec une forte augmentation des plus de 80 ans, mais les syndicats ont calculé que les pensions en 2060 seraient la moitié de celles des années 80 ! Et les services sont fermés les uns après les autres surtout en milieu rural alors que pour les seniors, la proximité des services est vitale. Cherchez l’erreur !

Reçus par le préfet

L’intersyndicale abandonne le rassemblement suite aux attentats, mais elle sera reçu par le préfet le mardi 24 novembre à 15h. La France ne semble pas vraiment prête à accueillir ces générations de baby boum qui vieillissent et arrivent en nombre.

Commentez l'article »