Marché couvert – Vendredi, c’est le chef qui cuisine !

B.Boulay 13 octobre 2017 0
Marché couvert – Vendredi, c’est le chef qui cuisine !

Ce vendredi, 2 pianos ont fait leur apparition sous le marché, un piano musical ouvert à tous ceux qui veulent en jouer et un culinaire pour des démonstrations avec un chef tous les vendredis. Pour ce lancement, Mark Sweetman du Bistrot gourmand était aux fourneaux !

Au menu, Rables de lapin farcis aux morilles et son jus déglacé, ses carottes aux fèves de Tonka et ses pommes de terre farcies à la mascarpone et à la sauge. Vous en avez l’eau à la bouche rien qu’à l’énoncer …

Que des produits frais du marché couvert !

Tout a été réalisé avec des produits frais du marché chez Alain Beldicot pour les rables et blanc de poulet, Sandrine Husson pour la crème et les oeufs, la forêt des délices pour les morilles. « On était un peu stressé, reconnaissent le chef  et son second Vincent Borne, quand on ne connait pas la cuisine, mais tout était nickel ».

Tous les vendredis, un plat, un chef

La cuisine a été fournie gratuitement par Un R de déco à Épinal, le matériel de cuisine a été fourni par De Buyer du Val d’Ajol et les tenues sont fournies par Bragard et la décoration florale par la comédie des Fleurs et la maison Moine offre l’apéritif. Un exemplaire du must de la table française … Tous les vendredis de 10h à 12h, un chef fera un plat en démonstration à partir de produits locaux. Il réalisera environ 6 assiettes à faire déguster. Les restaurants, les lycées hôteliers, les chocolatiers … sont sollicitées pour participer à l’aventure.

De la vie dans ce marché couvert

L’ACOMAC (association des commerçants du marché couvert) réactive une association en sommeil et projette avec enthousiasme une quarantaine d’animations dans l’année. En novembre, une après-midi pâtisserie le mercredi viendra compléter ces démonstrations. 16 commerçants (sur 29) sont décidés à mettre de la vie dans ce marché couvert. C’est en plein coeur de ville et c’est idéal ! Le Père-Noël reprendra ses quartiers au marché couvert, mais avant on y verra certainement une animation pour Halloween.

Une très belle image obtenue collectivement

« Je suis un maire heureux, s’exclame Michel Heinrich, entre les flagrances parfumées et l’envolée musicale jazzy et entrainante de Monsieur Jules. Nous sommes dans un lieu très esthétique, un endroit central dont l’animation est capitale. La ville peut mettre des moyens, mais elle ne peut gérer les animations. Ce n’est pas sa mission et elle en sait pas le faire. C’est collectivement que l’on peut gagner ce beau pari ! Ça donne une dynamique et une très belle image. C’est génial ! ».  Même sentiment pour Hervé Poirat, président d’Épicentre, qui ne doute pas que les usagers sauront apprécier !

Commentez l'article »