Pas touche à ma ligne Nancy-Merrey !

B.Boulay 11 septembre 2014 0
Pas touche à ma ligne Nancy-Merrey !

Pas question de prendre le train en marche, les usagers étaient présents hier à Contrexéville pour interpeller la Région et la SNCF, avant leur réunion de travail. Leur crainte  ? Qu’on supprime le tronçon Contrexéville-Culmont-Chalindrey !

Ils défendent leur train, becs et ongles !  « Je veux le redire aujourd’hui : fermer Culmont-Contrexéville serait inhumain ! proteste Pascal Lopez, un défenseur actif de la ligne. Le TGV coûte cher et souvent les gens reprennent une correspondance régionale à Culmont pour payer moins cher ».

Après Contrexéville, on n’existe plus

« Vous avez un double langage ! Vous dites que vous défendez ce tronçon, mais vous parlez de Nancy-Contrexéville ! Vous avez déjà hypothéqué le tronçon Contrexéville-Culmont. Après contrexéville, on n’existe plus !« , constate un autre.  Une maman explique que sur cette ligne, il y a beaucoup d’écoliers et d’étudiants et qu’elle permet d’éviter de payer l’internat qui coûte beaucoup trop cher, surtout si on a plusieurs enfants. « Vous dites que la fréquentation est trop faible. Moi je travaille à l’hôpital de Vittel, je veux bien prendre le train, mais pas 6h54 pour travailler à 9h, ce n’est pas concevable ! ».

« Notre bilan, on en est fier ! »

« On a repris le TER dans un état d’exploitation déplorable, défend Patrick Hatzig, vice-président du Conseil régional, délégué à la mobilité. On a développé. On a une des meilleures tarifications. On  a augmenté la circulation et la fréquentation. c’est notre bilan et on en est fier ! Aujourd’hui, le tronçon Contrexéville-Culmont doit gagner des usagers ». »On a diversifié le cadencement avec des trains directs, des semi-directs et des omnibus en fonction des besoins repérés », complète Jean-Pierre Moinaux. On est à l’écoute des usagers et de ce qu’ils proposent dans ces réunions de travail. » Des résultats que les usagers ne contestent pas, mais ils ont l’impression qu’aujourd’hui, elle fait marche arrière.

Maintenant, il faut des décisions !

« Groupe de travail auquel La CGT n’a pas été invitée, dénonce Fabien Bauer, délégué CGT des Cheminots de Nancy. Pourtant sans la CGT, cette ligne serait fermée ! » Pour lui, pas de doute que ces reculs sont liés à la réforme du système ferroviaire.  « J’ai participé à tous les comités de travail, insiste Christian Biston, président de l’association de défense de la ligne Epinal-Belfort. Nous avons fait des propositions. Maintenant, il faut prendre des décisions ! il faut arrêter de se renvoyer la balle ! On nous dit que le cadencement va améliore la desserte en l’adaptant aux besoins, mais c’est l’inverse. On nous enlève des trains ! Nous sommes des laissés pour compte et nous demandons à nos élus d’être plus décisifs. On attend des décisions ! ».

On vous a entendu…

Pas question de laisser dire que la Région ne prend pas de décisions ! Jean-Pierre moinaux, vice président de la région et président du comité de dessertes des Vosges, contre-attaque : « On a mis 200 000€ sur la ligne Neufchâteau. On vous a entendu et suivi !« . « Vous l’avez fait parce que la CGT a organisé 7 manifestations, rétorque la CGT. Vous l’avez fait sous la pression ! ». « On l’a fait !« , rétorque Jean-Pierre Moinaux.

Des incohérences facilement corrigeables

Les usagers listent les incohérence de l’organisation des TER : Train et bus pour une même direction, qui partent presque en même temps, suppression des correspondances  qui a pour conséquences immédiates de faire chuter la fréquentation ! D’ailleurs les usagers ne sont pas loin de penser que la Région le fait-elle exprès, parce que quelques relevés de fréquentations plus tard, le tour est joué. Plus de correspondances,  la ligne est délaissée ! Plus personne n’a d’intérêt à prendre des  lignes sans correspondances !

Moins cher que le TGV !

Même le maire de Contrexéville, Luc Gerecke, s’y met : « Si les horaires étaient un peu décalés, on pourrait faire Paris-Contrexéville en 3h30 pour 2 fois moins cher que le TGV ! ». Il est évidemment applaudi !

La réunion de travail devraient reprendre cet ensemble d’éléments sans oublier les pétitions qui ont été remises au comité de desserte. Si si si … on prenait le train ?

 

Commentez l'article »