Retraités – Cette augmentation de la CSG, on la vit comme du mépris !

B.Boulay 13 décembre 2017 2
Retraités – Cette augmentation de la CSG, on la vit comme du mépris !

Dans le département, la moyenne des retraites  tourne autour de 1000€. C’est le seuil de pauvreté ! s’insurgent les retraités. Les représentants des 8 organisations syndicales ont fait le tour des parlementaires pour alerter de la situation et leur demander de défendre leur cause.

A partir  de 1.200€/mois, les retraités sont considérés comme suffisamment aisés par le gouvernement pour payer une augmentation de la CSG qui passera d’un taux de 6,6 % à 8,3 %. « Un effort de solidarité pour aider les jeunes », plaide le gouvernement. Cette augmentation de CSG révolte les 8 organisations syndicales, qui ne sont pas contre l’idée de la solidarité, mais ils trouvent qu’il y a bien des foyers beaucoup plus riches qu’eux à qui appliquer cette taxe solidaire.

Générations charnières

Ils font partie des générations charnières qui ont encore à charge leurs parents devenus dépendants,  leurs enfants qui n’ont pas les moyens de s’assumer suite à des période de chômage et qu’il faut aider au quotidien, et parfois même encore les petits enfants à garder ! « Mais on fait comment pour payer tout ce qu’on doit payer, l’EHPAD, les soins, le quotidien d’une famille nombreuses ? » interrogent-ils. Où est-on nantis ?

C’est la solidarité en marche arrière !

Les retraités vont perdre au minimum 324€/mois … alors que beaucoup n’ont plus de mutuelle et ne peuvent plus se payer les soins nécessaires. La qualité de vie se dégrade en termes de services, de transports, de santé. « Je viens d’être en retraite et on me ponctionne déjà ma retraite « , remarque Jean-Claude Odillon.

Minimum vieillesse

Les revendications n’ont pas changé, mais l’inquiétude augmente. « Très souvent, les gens ne savent même pas qu’ils peuvent avoir droit au minimum vieillesse s’ils ne touchent pas assez, il faudrait que ce soit automatique dès que la personne est en dessous des plafonds« remarque encore Sylvain Calmrix de Solidaire.

On veut des réponses !

« On a l’impression de ne pas compter. On vit plus longtemps, mais on n’est plus en bonne santé. On veut des réponses ! ». Enfin, les retraités s’inquiètent des problèmes que rencontrent les EHPAD qui fonctionnent avec des effectifs tendus, des moyens limités. « On peut vite basculer dans la maltraitance institutionnelle » et tiennent à protéger les leurs de ces dérives.

Du personnel et des moyens

Ils revendiquent pour ces EHPAD, un financement solidaire et pérenne de la perte d’autonomie, qu’ils puissent conserver les contrats aidés, des personnels qualifiés en nombre suffisant et que les recommandations du plan Solidarité grand âge soient appliquées pour avoir un encadrement renforcé. Donc les problèmes restent les mêmes d’années en années.

A-t-on une place dans cette société ?

Rien ne bouge, sauf les prélèvements et les retraités n’ont pas l’impression qu’on leur laisse une place dans la société. Malgré les beaux discours, ils sont comme soeur Anne et ne voient rien venir, alors qu’ils restent souvent très actifs et impliqués dans la vie locale. Ils sont dans les conseils municipaux, dans les associations, animateurs bénévoles et c’est à eux qu’on doit bien des événements sportifs et culturels .

Ça déborde !

Mais trop c’est trop ! Ils ont entamé leur tour des parlementaires avec un regret : que Daniel Grémillet ne leur réponde pas. Ils ne sont pas des nantis, mais ils peuvent encore se battre pour défendre leur cause et le débordement n’est pas loin !

2 commentaires »

  1. DE VAUDICOURT 13 décembre 2017 sur 11 h 57 min - Reply

    BONJOUR à tous et en particulier à mes amis RETRAITES…
    Quelle honte que cette mesure… Quand, si nous voulons bien nous renseigner ? encore faut-il avoir la volonté ? – le journal l’OPINION, repris par FRANCE-INFO, ce matin à partir de 07H43 , nous informe sur les magouilles initiées par les députés et autres sénateurs , pour atténuer les mesures qu’aurait voulu napoléon macron, pour moraliser leurs avantages inouïs ! L’IRSM : CONTROLE ALEATOIRE avec tirage au sort ! son montant 5370 Euros. Les sénateurs, n’en parlons pas : un régime de retraite à vous couper le souffle, « pire » encore , cadeau de NOËL, je n’ai pas réussi à en connaître le montant , c’est peut être cela la transparence? ET pour couronner, tout cela…dans le cadre de la politique macronienne dite de solidarité, ces nantis qui n’ont que très, très peu, revalorisé nos retraites nous chargent un PEU ? plus en augmentant la CSG. J’ai honte d’avoir voté pour napoléon, c’était çà ou l’ordre noir. Pour autant, si c’était à refaire je ne suis pas sûr que je le referais, quand bien même je ne voterais pas pour les fachos… Mais c’est à désespérer devant toutes les mesures initiées par son altesse impériale!

  2. DE VAUDICOURT 14 décembre 2017 sur 17 h 07 min - Reply

    BONJOUR,
    SUITE d’hier, j’en remets « une couche » : c’est normal que la CSG soit augmentée, il faut financer ces « législateurs » , lisez plutôt :En 2018, les députés seront remboursés 1 200 euros pour un loyer à Paris
    À partir du 1er janvier 2018, les députés auront la possibilité de recevoir une indemnité de 1 200 euros par mois pour se loger à Paris, rapporte L’Opinion.
    Si le loyer choisi par les députés dépassent cette somme, leur complément leur sera remboursé au titre de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM).
    Par ailleurs, les frais de taxi ou VTC pour les députés seront désormais pris en charge sur l’ensemble du territoire « national et à l’étranger », alors que ce n’était le cas jusque là que dans Paris intra-muros et dans les trois départements de la petite couronne.
    QUAND VOUS VOUS LOGEZ NANTIS DE RETRAITES! Percevez vous une indemnité? Que nenni ! c’est sur votre retraite que vous payez votre loyer… C’est cela ta moralisation macron, ainsi amènes-tu du grain à moudre au fn et autres détracteurs…

Commentez l'article »