Social – Epinal Est : les petits chantiers feront le grand bien être

B.Boulay 1 octobre 2012 0
Social – Epinal Est : les petits chantiers feront le grand bien être

Vendredi 28 septembre, le comité de quartier présidé par Guy Jeandel, avait tout un registre de petits travaux à demander à la mairie. Ce fut également l’occasion d’un point sur les nouveaux lotissements annoncés sur le secteur.

« Le quartier Epinal Est s’est vraiment métamorphosé », rappelle Michel Heinrich, député maire. La Bibliothèque, le site artistique de la Plomberie et le Ciné Palace constituent un pôle culturel moderne, qui draine de nombreux publics. Depuis sa rénovation, la patinoire affiche près de 20 000 entrées par mois. Une fréquentation qui fait vivre le quartier.

Façades et sécurité

« Dommage que les façades de la rue Saint-Michel soient dans un tel état de décrépitude », regrettent des riverains, qui demandent une opération pour l’amélioration de l’habitat et les aides financières qui incitent à entreprendre ces travaux.

Autre doléance des participants, la saleté des trottoirs, faubourg d’Ambrail. Un sujet qui hérisse le maire : « C’est une obligation des habitants, insiste-t-il, il faut le rappeler ! Nous le ferons dans le prochain « Vivre ensemble ». Mais il arrivera un moment où nous serons obligés de verbaliser, si c’est la seule façon d’obtenir un résultat. La municipalité n’est pas là pour se substituer aux citoyens ».

En discussion également, la sécurité autour des ronds-points Saint-Michel et Ambrail, que les voitures coupent à trop grande vitesse. « Il faudra travailler la signalétique au sol », propose le maire. Même proposition pour le tourne à gauche qui permet de rejoindre les commerces de la rue d’Ambrail. Celui-ci n’est pas visible et les automobilistes attendent à droite de pouvoir passer, bloquant toute la circulation.

Un problème de civisme

Un participant dénonce la saleté des fossés entre la déchetterie et le Parc du moulin. « L’entrée de la ville est vraiment moche, remarque-t-il. On y trouve du matelas aux bouteilles de verre ». « On essaiera de nettoyer plus souvent », concède Michel Heinrich, qui déplore le manque de civisme de certains citoyens.

« On a un vrai problème de dégradations sur ce qui est public, enchaîne-t-il, pas dans les quartiers, mais au centre ville ! 37 bacs à fleurs ont été retrouvés dans la Moselle, 300 poteaux indicateurs ont été changés dans l’année. On enregistre 5% de vol et dégradations, environ 4000 à 5000 plants volés ! Les agents sont écœures. On met la pression sur les services et le maire râle ». Les élus avouent être un peu démunis devant ce manque de savoir-vivre.

Nouveaux lotissements dans le haut la rue de Laufremont

Le terrain a été vendu par la ville à plusieurs promoteurs. En tout, 42 lots sont commercialisés sur tout le secteur, avec des avancements différents dans la démarche.

30 logements individuels et collectifs bas seront gérés par l’office public d’habitat en éco quartier.

De gros travaux d’assainissement sont en cours. La rue sera refaite quand les travaux seront suffisamment avancés.

Le maire évoque le reclassement de l’ancien lycée agricole en une potentielle chaufferie bois qui desservirait le centre ville. « J’ai fait une offre d’achat à la Région, précise-t-il mais rien n’est fait. Il y a encore des réglages à faire avec l’ADEME ». Ce serait le 2e réseau de chaleur avec la chaufferie bois du plateau de la justice.

Commentez l'article »