Un label « vie nocturne » made in Épinal !

B.Boulay 27 novembre 2017 0
Un label « vie nocturne » made in Épinal !

Lundi soir,  le préfet Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, le procureur Étienne Manteaux, le maire Michel Heinrich, le président d’Épicentre et les représentants des comités de quartier signaient une charte de bonne conduite pour que la vie nocturne à Épinal ne soit pas synonyme de conflits, rixes et accidents.

Cette charte de la vie nocturne est un engagement des gérants et responsables de bars de nuit ou discothèques à respecter certaines règles pour mieux réguler les soirées, éviter les coups de chaud et les règlements de comptes qui dégénèrent. L’objectif est de créer un label « Vie nocturne ».

Arrêter de servir de l’alcool 30 minutes avant la fermeture

Chaque article de cette charte a été réfléchi avec des représentants des comités de quartier. Ils ont été validés à l’unanimité. Dans l’article 6 par exemple, les gérants s’engagent à privilégier les prix bas pour les boissons non alcoolisées, à laisser l’eau du robinet gratuite, à ne servir aucun client jusqu’à l’ivresse et à arrêter de servir de l’alcool 30 mn avant la fermeture.

Tester son alcoolémie

Dans l’article 9, les gérants inciteront les clients à tester leur alcoolémie avent de reprendre le volant et mettront à disposition les numéros des taxis. Dans le 13, c’est la tranquillité publique qui doit être protégée en gardant les clients dans le bar, en évitant les rassemblements et le bruit à l’extérieur … L’article 7 prévoit aussi qu’ils surveillent leurs WC pour éviter l’échange et la consommation de produits stupéfiants …

Adhésion possible en janvier 2018

La charte sera présentée au conseil municipal du 21 décembre. Les gérants des établissements pourront alors demander cette adhésion « Vie nocturne » au service Police municipale, à condition de ne pas avoir de procédure judiciaire en cours. Ils s’engagent à respecter les valeurs et règlements en vigueur et à former leur personnel. La ville en fera la promotion et se chargera de la communication.

Maintenir des équilibres

La commission se réunira une fois par trimestre pour examiner les demandes. Une fois validés, les commerces agréés recevront un logo « vie nocturne ». « La ville est un espace partagé, souligne le préfet. Il est essentiel de maintenir des lieux de convivialité mais ils doivent aussi ne pas gêner la tranquillité publique. La charte vie nocturne est une façon de maintenir les équilibres« . «  Cette charte collective est un très beau travail, mais le véritable défi va être de la faire vivre ! », conclut Étienne Manteaux.

Commentez l'article »