Vagney – L’unité de vie protégée double sa capacité d’accueil

B.Boulay 20 novembre 2016 0
Vagney – L’unité de vie protégée double sa capacité d’accueil

Vendredi, les élus et l’agence régionale de santé inauguraient avec les résidents, l’unité de vie protégée construite en complément de l’EHPD existant, au Solem. Elle peut accueillir 16 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Cette nouvelle Unité de vie protégée augmente sa capacité d’accueil pour les personnes atteintes de la maladie d’Azheimer de 8 lits. Il y en a désormais 16. Il s’organise autour d’un grand espace de vie où les personnes pourront déambuler et d’une  grande cuisine avec des céramique à l’ancienne pour un environnement familier. L’ensemble de l’espace est sécurisé par un système de code.

Une atmosphère apaisante avec des repères

« Nous avons  une atmosphère douce et apaisante où il fait bon vivre, explique l’architecte du cabinet strasbourgeois, Pascale Richter. Nous avons supprimé les espaces de distribution qui n’aient que cette fonction pour que les personnes trouvent leurs repères« . La nouvelle unité a été intégrée au paysage.

81 lits, 16 pour l’UVP

Les travaux ont démarré en octobre 2014 pour une mise en service le 29 mars 2016. L’établissement peut accueillir 81 personnes, 63 en hébergement permanent, les 16 lits de l’unité de vie protégée et 2 lits en hébergement temporaire. Le projet a coûté 3,15M€, avec une aide de 900K€ du Conseil départemental et 312K€ de l’Agence régionale de la santé.

Baisser le coût journalier de 9€

« Nous continuons à financer nos EHPAD et nous sommes un des seuls à poursuivre cette aide. Nous estimons que c’est une reconnaissance pour tout ce que nos aînés ont apporté », souligne François Vannson, président du Conseil départemental. Ces aides devraient permettre de baisser le coût journalier de 9€/jour.

EHPAD : Établissement d’hebergement pour personnes âgées dépendantes

Commentez l'article »