Ventron 5 jours après la foudre …

B.Boulay 29 mai 2014 0
Ventron 5 jours après la foudre …

Depuis 5 jours, habitants et élus bataillent pour récupérer les différents réseaux, téléphone, électricité et eau. Ce soir, une réunion à la mairie faisait le point. En dehors du téléphone que tout le monde n’a pas retrouvé, la situation se rapproche de la normale. Pour l’eau, un système aérien provisoire a été installé, mais le provisoire risque de durer jusqu’en octobre et le maire conseille de ne pas la boire compte tenu des installations.

« C’est une bombe qui est tombée sur la maison de Marc Petitgenêt« , commente le maire. L’émotion est encore vive ! La petite commune durement frappée par la foudre à 3 reprises, essaie de venir à bout des dégâts et perturbations.

On se sent bien seul

« On se sent bien seul, avoue jean-Claude Dousteyssier. Quand il faut gérer la crise, on a l’impression que plus personne ne se préoccupe de notre situation« . Il a appelé la permanence de la préfecture qui lui a donné un numéro de portable qui ne répondait pas. « J’aurais dû rappeler la permanence mais ça ne m’est pas venu à l’esprit« .

3 impacts exceptionnels

La foudre a frappé pendant le conseil municipal. « On voyait les éclairs mais on ne s’est rendu compte de rien ». Yves Robinot de Orange, explique que 10% seulement des impacts de foudre ont une charge supérieure à 50 ka. Or, à Ventron, les 3 impacts ont été estimés à 87ka, 113ka et 255ka ! « Donc vos 3 impacts sont exceptionnels, personne ne le contestera« , affirme-t-il.

Encore 40 personnes à 13h

Samedi, les lignes de 100 clients étaient rétablis. « Mais si votre téléphone ne fonctionne pas, il faut vous signaler. Il peut y avoir diverses raisons pour que ça ne marche pas et ce n’est pas parce que votre voisin a retrouvé sa ligne que vous aussi. Le problème peut venir du central à Cornimont ou de l’ADSL« , insiste-t-il. A 13h, il restait 40 personnes qui avaient signalé que leur téléphone ne fonctionnait pas.

Sans téléphone, on ne peut plus rien faire

« Se signaler quand on n’a  ni téléphone, ni Internet, ce n’est pas évident ! » remarquent les personnes concernées. Et même avec un portable qui dépend d’un autre opérateur, le 1013, numéro de dépannage, n’est pas pris en compte. Yves Robinot prendra donc en fin de réunion les noms des personnes pour qui ça ne marche pas. Par contre, les habitants qui ont retrouvé leur ligne, ont apprécié le suivi par SMS.

Pas de téléphone, mais les gendarmes

Une entreprise fait remarquer que sans téléphone ni Internet, il est difficile de contacter ses fournisseurs et qu’il ne faudrait pas que ça dure trop. Fernande Gillet, ancienne maire de Ventron, raconte que son fils de Toulouse, inquiet que plus personne ne réponde au téléphone, a envoyé les gendarmes vérifier que sa mère allait bien !

La camionnette bleue

Le rétablissement électricité a été plus compliqué. « Quand j’ai fait le numéro dédié aux Collectivités, j’ai eu un message me disant qu’il n’y avait pas d’incident sur ce secteur ! », raconte le maire, qui n’en est pas encore revenu. « Des gens ont été dépannés, parce qu’ils ont couru après la camionnette bleue venue sur place« , poursuit-il.

Les derniers clients rebranchés

Patrick Morel, directeur territorial ERDF, explique que des agents se sont chargés de la mise en sécurité, pour que les pompiers puissent intervenir dès l’appel vendredi soir. Il semble qu’aujourd’hui, les derniers clients qui ont signalé les pannes, aient été rebranchés. « Dès que vous signalez une panne, nous intervenons. mais surtout ne touchez jamais un fil à terre ! », insiste le directeur. (Le numéro de dépannage est 09 72 67 50 88)

Un système provisoire aérien

Quant à l’eau, les fuites répétées ont fini par révéler un problème sur une conduite enfouie sous la route. « Quand on a commencé à réparer, on s’est aperçu que la conduite, qui est ancienne, était fendue sur toute la longueur. Il y a 1 km de conduite irréparable ». Il a fallu improviser et raccorder les gens avec des systèmes provisoires qui traversent leur jardin à partir du réseau de la Bruche. « On a installé des limitateurs de débit pour que ça ne soit pas trop fort », explique Jean-François Valdenaire.

Jusqu’en Octobre ?

« C’est bien mieux qu’avant, vous pouvez laisser comme ça ! », commente une habitante pour la pression. Et de raconter que c’était plutôt amusant d’aller quémander ses jerricans d’eau chez ses voisins. Les services devront étudier la meilleure solution car de toute façon s’il faut ouvrir la route, il faudra attendre le passage du Tour de France le 14 juillet. D’où un provisoire qui pourrait durer jusqu’en octobre ! Le maire promet quand même de tout faire pour que ça soit fait avant.  Et s’il y a besoin d’eau minérale, la mairie vous en livrera.

 Un poste « Eau et assainissement »

Une crise qui somme toute a été plutôt bien gérée de part et d’autre. « Il y a 2 mois ajoute Jean-Claude Dousteyssier, le maire a eu la drôle d’idée de créer un poste « Eau et assainissement » ! « Et il y en a un qui a signé ! » renchérit Jean-François Valdenaire. Il n’y a plus qu’a se mettre au travail !

 

 

 

Commentez l'article »