Voeux de l’OPHAE – « J’ai mal à mon logement social … »

B.Boulay 17 janvier 2018 2
Voeux de l’OPHAE – « J’ai mal à mon logement social … »

Lundi, l’Office public de l’habitat de l’agglomération d’Épinal disait son inquiétude et ses interrogations face aux mesures gouvernementales en préparation.

. »Nous, organismes logeurs, nous sommes en tête de ligne pour lutter contre les nouvelles fractures, parce que comme le faisait remarquer Jean-Louis Dumont, président national des OPH, un Français sur 2 a vécu ou vit dans un logement social. Nous avons un véritable enjeu de qualité de service et de lutte contre la précarité énergétique ».

62% des foyers logés par l’Office touchent l’APL

« Nos ressources sont nos loyers et nous ne sommes pas des « dodus dormants ! J’ai mal à mon logement social ! L’État baisse l’APL et nous demande de compenser par une baisse des loyers. Ca correspond pour nous à 2M€ de perte par an ». 62% des foyers logés par l’Office touchent l’APL.

Pénalisés pour remplir notre mission

« Nous logeons donc bien une majorité de  familles qui ont peu de ressources. Ce qui correspond à notre mission et nous en trouvons pénalisés, c’est le monde à l’envers !« , proteste Claude Nédelec, directeur de OPHAE, qui considère que l’État fait un hold up  sur les organismes logeurs et par conséquent sur les locataires qui seront moins bien logés.

Dramatique, inique et injuste !

« La question du logement sociale est une préoccupation constante, insiste Michel Heinrich, maire et président de l’OPHAE. C’est un enjeu fort. Des défis, il va y en avoir suite à la décision que je qualifierai d’irresponsable de baisser les loyers. D’autant plus que la TVA du bâtiment va augmenter. C’est dramatique, inique et injuste ! Ce n’est pas un problème politique, nous sommes tous mobilisés, mais le gouvernement fait la sourde oreille. 2018 ne sera pas un long fleuve tranquille ! »

Quelle taille, quelle proximité à l’avenir ?

Incertains de ce qui les attend, les organismes logeurs guettent la loi ELAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) qui devrait être votée en mars. Ils s’attendent à ce que l’État exige une fusion des organismes logeurs. « Il faut le faire, mais pour quel nombre de logements, s’interroge le directeur. En cumulant nos 3 structures, il n’est pas sûr qu’on arrive à 30 000 logements. Est-ce qu’il faudra aussi se rapprocher des départements voisins ? Il faut absolument garder la proximité c’est fondamental « .

La baisse des loyers revient à perdre 146 000 emplois

Le coût des travaux entrepris en 2017 se monte à 12M€ et ce son Pour l’ensemble dest des entreprises vosgiennes qui interviennent ne priorité. « Pour l’ensemble des organismes, la baisse des loyers imposée par le gouvernement va correspondre à ne pas bâtir 54000 constructions, à ne pas rénover 103 000 logements et à perdre 146 000 emplois sur la France « , estiment les organismes logeurs.

Rénovation urbaine de Bitola

Au programme 2018, les rénovations des collectifs de la rue 2mile Moselly et de la place Stein, 16 logements neufs à Thaon et 8 à Uxegney. Le 1er semestre 2018 devrait être consacré à une grande consultation sur le plan de rénovation urbaine de Bitola. là encore c’est une déception, les subventions ne sont pas à la hauteur de ce qui avait été promis. La ville devra aller chercher des fonds ailleurs.

Premier office Lorrain

« On est dans le flou, on a aucune visibilité, c’est bien inquiétant ! ». Dans ce contexte mouvant, il y a tout de même une bonne nouvelle : l’office de logement de l’Agglomération d’Épinal a été classé premier office lorrain pour la qualité de service apportée aux locataires !

 

2 commentaires »

  1. Kylie 22 janvier 2018 sur 11 h 07 min - Reply

    « Le coût des travaux entrepris en 2017 se monte à 12M€ et ce son Pour l’ensemble dest des entreprises vosgiennes qui interviennent ne priorité.  » …. ?????

    • B.Boulay 22 janvier 2018 sur 15 h 09 min - Reply

      Les 12M€ représentent l’investissement de l’OPHAE. Les travaux bénéficient aussi de subventions et de financements partagés. D4après l’OPHAE, ce sont bien en majorité des entreprises vosgiennes qui interviennent.

Commentez l'article »