Enquête publique sur le projet de parc éolien à Avrainville et Hugueney

B.Boulay 8 février 2016 0
Enquête publique sur le projet de parc éolien à Avrainville et Hugueney

Le Préfet des Vosges vient de publier un arrêté ouvrant l’enquête publique du 15 février au 19 mars prochain sur un nouveau projet de parc éolien dit « des Mirabelles » sur les communes d’Avrainville et Hergugney. Le projet prévoit 3 éoliennes sur chacune des communes.

Le promoteur H2air, sous couvert de la Société éolienne des Mirabelles (société au capital social de 2000 €), a déposé son dossier de demande d’autorisation d’exploiter un parc éolien industriel sur les communes d’Avrainville et Hergugney.

Près de la réserve naturelle et de la colline de Sion

Le site se situe sur les hauteurs Ouest de Charmes, bordant la Réserve naturelle régionale de la Moselle sauvage, face au site emblématique de la colline de Sion. Il s’agit d’y implanter 6 aérogénérateurs de 150 mètres  : 3 machines sur Avrainville et 3 sur Hergugney. Ce parc d’une puissance prévue de 12 MW devrait être équipé de 6 machines danoises Vestas 110 de 2 MW.

Initialement, la demande portait sur 15 éoliennes sur 5 communes

Ce projet s’inscrit dans le cadre des études menées initialement par la Communauté de Communes de la Moyenne Moselle qui envisageait la création d’une Zone de développement éolien (ZDE) sur les communes de Hergugney, Avrainville, Savigny, Xaronval et Gircourt-les-Vieville. Un projet de 30 MW (avec 15 éoliennes). Ce 1er projet n’est donc qu’une étape d’un projet plus vaste qui s’étendra plus tard aux communes voisines. Le promoteur H2air développe par ailleurs d’autres projets dans les Vosges sur les communes de Damas-aux-Bois, Haillainville et Rehaincourt.

De paysage agricole à zone industrielle

« Ce projet est un des 19 maillons de l’axe éolien GRAND/SAALES qui traversent les Vosges d’Ouest en Est et qui, à terme, représente un parc éolien industriel en barrage tous les 6 kilomètres : véritables barbelés du Ciel ! », déplore le Collectif Vosges Horizon Durable, qui dénonce l’impact majeur de ce projet sur les paysages emblématiques de ce secteur et la transformation d’un paysage agricole en future zone industrielle.

Participez à l’enquête publique

Le Collectif appelle les citoyens à se mobiliser massivement pour participer à l’enquête publique et faire connaître leurs avis. Il appelle les habitants à rejeter ce projet « qui n’est ni viable, ni vivable, ni équitable et va à l’encontre des principes même du développement durable ».

Commentez l'article »