Bouzey – 8 cygnes morts de la grippe aviaire

B.Boulay 13 février 2017 0
Bouzey – 8 cygnes morts de la grippe aviaire

8 cygnes ont été retrouvés morts ces dernières semaines sur le lac de Bouzey. Les analyses pratiquées dans l’Ain ont confirmé la présence d’un virus influenza aviaire de type H.5 (grippe aviaire). Les prélèvements envoyés à Ploufragan ont confirmé qu’il s’agissait bien de la souche H5 N8 particulièrement pathogène pour les oiseaux. Mais on sait déjà ce n’est pas communicable à l’homme.

Le préfet a d’ores et déjà pris un arrêté de confinement ou pose de filet pour tous les élevages commerciaux de volailles et basses cours, afin, d’éviter un contact avec des oiseaux sauvages. Il a également interdit tout rassemblement de volailles vivantes, en particulier sur les marchés.

Signaler tout oiseau sauvage mort

Le Préfet des Vosges invite à signaler au maire de la commune, à l’Office National de la Faune Sauvage ( (03 29 08 30 30) ou à la Fédération de chasse (03 29 31 10 74) , tout oiseau sauvage mort, qu’il ne faut surtout pas ramasser ! Ils seront analysés par le laboratoire départemental Vétérinaire et Alimentaire des Vosges.

Confiner les élevages et surveiller

Il semble que ces cygnes soient des migrateurs échoués là parce que la grippe aviaire les a affaiblis. Mais il est quand même étonnant que les canards et la famille de cygnes sédentaires n’aient pas été atteints. En attendant d’en savoir plus, les communes du tour du lac sont particulièrement surveillée.

Surveillance renforcée des 7 communes du tour du lac

Suite aux résultats arrivés ce lundi, le préfet a mis en place une surveillance renforcée sur les 7 communes situées à proximité du lac, à savoir Sanchey, Chaumousey, Girancourt , Renauvoid, Les Forges, Uxegney et Darnieulles, où il sera procédé au recensement des basses-cours par les Maires qui en transmettront la liste à la Direction départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations.

Appel à la vigilance pour les propriétaires de basse cour

Au delà du confinement, les propriétaires de volailles ou d’oiseaux en cage devront surveiller leur élevage et signaler aussitôt au vétérinaire, tout comportement anormal ou signe de maladie constaté dans une exploitation ou une basse-cour. Pour les mêmes raisons, il est conseillé de tenir les chiens en laisse et ne pas laisser divaguer les animaux domestiques.

 

 

 

 

 






Commentez l'article »