Brouvelieures – Une maison dans les arbres

B.Boulay 3 février 2017 0
Brouvelieures – Une maison dans les arbres

Perchée à 4,50m du sol, la maisonnette construite par « Il était un arbre » émerge dans les feuillages, petit nid pour avoir la tête dans les nuages et le regard tourné vers la vallée.

Le Salon du bois a ouvert bien des portes à cette jeune entreprise qui prépare sa sortie de la couveuse de Chavelot, où les jeunes entrepreneurs s’étaient installés. Pour preuve, la commande en cours de réalisation dans la commune de Brouvelieures.

Un hébergement pour le tourisme

Un particulier a décidé de suivre les rêves de ces jeunes en leur confiant un projet de maison dans les arbres, qu’il louera comme un hébergement touristique. La maison fait 30m2 au sol avec une terrasse de 25m2. Elle comprend 2 chambres superposées, « un sacré porte-à-faux qui est un vrai défi », une cuisine, une salle de bain.

Autour de l’arbre

« Nous avons scanné l’arbre en 3D pour concevoir la maison autour de l’arbre sans l’appuyer dessus », explique Simon Muccilli, un des jeunes ingénieur issu de l’Enstib. Les fondations s’appuient sur des pieux enfoncés à 2m de profondeur. « Le challenge, c’est l’étanchéité à l’air, poursuit Simon, qui veut en faire un vrai cocon parfaitement isolé. Les murs auront une isolation de 80mm et toit et plancher de 120mm ». Les plaques d’isolant sont effectivement impressionnantes ! La maison sera chauffée par un poêle à bois.

Avec du bois vosgien

Le jeu pour « Il était un arbre » est toujours de repousser les limites actuelles de la construction en étant audacieux, innovants et insolites. Gageons qu’ils sont plutôt bien partis ! La maison en cours est construite avec du bois Vosgien, du mélèze scié dans les scieries locales et sans produits chimiques ni colle.  Elle sera accessible par une trappe avec un escalier et a fait l’objet d’une demande de permis. »Il a fallu un mois de conception, un mois de réalisation et elle a coûté 50 000€ ». Les voisins suivent ça d’un oeil attentif et intrigué. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit pousser une maison dans les arbres !

Un menuisier et un compagnon charpentier

L’équipe de fondateurs s’est un peu modifiée. Elle a perdu Gaëtan Paisant reparti en Normandie et a embauché un menuisier. L’équipe devrait se renforcer d’un compagnon charpentier. « Pour le développement de l’entreprise, nous avons préféré embaucher plutôt que nous rémunérer puisque pour l’instant, en couveuse nous disposons d’une bourse de 500€/mois et du RSA ».

Sans cette volonté politique, on n’aurait pas pu exister

« Pour l’instant, les emplois sont en intérim mais nous les embaucherons dès notre sortie de la couveuse. Nous avons eu une chance phénoménale. Sans cette volonté politique, on n’aurait pas pu exister. Ces 3 ans en couveuse sont une grande aide ». Les commandes arrivent progressivement. Le Salon du bois les a boostés. « On est venu nous voir du Luxembourg et de Suisse ».

Des commandes en vue

Pour l’instant, ils prévoient 180K€ de chiffre d’affaires entre janvier et mai 2017. « Nous avons également un projet de cabane suspendue à Dijon pour un hôtel avec le cabinet AZCA, et 3 autres projets en négociation mais pas encore signés, à Saint-Barbe pour 170m2 autour d’un arbre, un atelier de jardin à Nancy et un dernier à Chartres ». L’équilibre tourne autour de 400K€ de CA.

Commentez l'article »