Casting repreneurs – 20 Talents sur les Vosges !

B.Boulay 28 janvier 2018 0
Casting repreneurs – 20 Talents sur les Vosges !

Parce que visiblement l’offre et la demande ne sont plus en phase, Radoine Mebarki a lancé le Tour Entreprendre pour recruter des talents à la façon de l’émission « incroyables Talents ». 60 talents seront repérés sur la Lorraine, dont 20 sur les Vosges.

Le casting se déroulait vendredi à la nouvelle Fabrique pour entreprendre pour Épinal, avec une session à Saint-Dié et une à Neufchateau. Ici, pas d’entretien basé sur des compétences techniques mais 3 minutes pour convaincre un jury de la motivation et de l’envie de faire du candidat.

Avec ou sans projet

« Il y a des gens qui ont leur projet, d’autres qui ont juste l’envie de faire », témoigne Émilie Flenner, chargée de mission d’Alexis. Au Jury d’apprécier l’énergie, le dynamisme, l’initiative, la clairvoyance, la prise de risques, la détermination, le relationnel, toutes ces qualités qui font un chef d’entreprise !

Chercher le potentiel enfoui

C’est un recrutement beaucoup plus au feeling, mais au feeling partagé par des chefs d’entreprises, des banquiers, des avocats et des experts. Il s’agit de percevoir ce que le candidat peut développer. « Pour la plupart, s’ils se lançaient aujourd’hui, ce serait l’échec assuré, mais ils ont un potentiel  et une envie de faire qu’il faut accompagner », commente encore Émilie Flenner.

Un vivier d’entrepreneurs pour la relève

60 à 70% des entreprises vont changer de dirigeants d’ici 5 à 10 ans, il devient donc urgent de préparer la rélève et de la préparer dans l’esprit entreprise du futur. Par ce casting, il s’agit de repérer une énergie, une capacité à anticiper, sans rapport avec le diplôme, la couleur de la peau ou le parcours.

Trop ronds pour être carrés

Pour le fondateur de Tous repreneurs !, « il existe un formidable réservoir sur le banc de touche, c’est-à-dire les plus de 50 ans, qui ont de l’expérience, les jeunes des quartiers ou du monde rural, tous ces gens « trop ronds pour être carrés »qui se sentent bloqués aujourd’hui ».

Un réservoir sur le banc de touche

Radoine Mebarki, veut fonder un vivier d’entrepreneurs nouvelle génération et les mettre en contact avec ces pépites à reprendre et à consolider. « Il y a des gens sur la touche avec uen formidable envie de faire, alors que les entreprises ne trouvent pas de repreneurs, c’est qu’il faut changer la façon de faire« .

Le soutien des élus

 » Je suis convaincu que nous pouvons créer une nouvelle génération d’entrepreneurs en leur donnant la formation nécessaire, en les accompagnant et en les rendant finançables, témoigne-t-il avec enthousiasme. Dans les Vosges, les élus ont bien compris que nous nous battons pour l’avenir économique de nos territoires« .

Une vingtaine de sortants

8 candidats venaient de défendre avec espoir leur candidature sur les 15 inscrits « avec des parcours intéressants ». 20 condidats seront sélectionnés et accompagnés vers la création ou la reprise. « L’entrepreneuriat est une politique pour notre territoire, reprend Stéphane Viry, député vosgien. 48% des personnes au chômage envisagent à un moment de créer leur emploi pour sortir du cercle infernal et ils méritent qu’on leur donne leur chance« . Surtout dans ces locaux de la Fabrique à entreprendre qui servait pour la première fois !

Commentez l'article »