Commerce – Les fêtes de fin d’année déjà sur la table

B.Boulay 6 septembre 2012 0
Commerce – Les fêtes de fin d’année déjà sur la table

Mercredi soir, les commerçants tenaient leur assemblée générale. Au programme, les prochaines animations de fin d’année. On ne déroge pas à la patinoire, ni à la sonorisation. Incontournable encore, la tonne de papillotes à distribuer pour le plaisir des papilles. Pour le reste, c’est un peu plus flou.

Prochain challenge pour les commerçants, les fêtes de fin d’année ! « C’est deux à trois mois de chiffre d’affaires sur 1 seul mois », rappelle Lionel Milloz, vice-président d’Epicentre, l’Union des commerçants. « Ici, nous n’avons que très peu de tourisme, poursuit-il. Les affaires se font avec les gens du coin, donc il faut les faire venir au centre ville ». La patinoire, c’est le succès assuré et on ne change pas une valeur qui gagne. Le prochain challenge commercial se porte sur le marché de Noël. Il s’étend aujourd’hui de chaque coté de la Moselle et joue les passeurs. « La ville met 1€ dans l’opération pour 1€ apporté par les commerçants, d’où la motivation à gagner des adhérents et par conséquent des cotisations. Epicentre compte 152 adhérents.

Pour une ville en fête, la sonorisation est essentielle. Elle sera donc reconduite. « Le pari est de faire vivre le centre ville, de créer une ambiance festive pour que les familles aient envie d’y aller, de regarder les vitrines décorées et qu’elles aient le déclic d’achats », détaille le bijoutier.

Décrocher la lune

Tout est dans l’aptitude à susciter l’envie d’acheter et ça commence par le plaisir d’être sur place. « La navette permet de faire ses courses de Noël ou jour de l’an sans avoir à se soucier des parcmètres ou de trouver une place de stationnement. Elle est gratuite », souligne Lionel Milloz.

Mais il reste chaque année à trouver des animations originales, passionnantes, qui n’aient pas un air de « déjà vues ». Le casse-tête ! Et cette année, l’Epicentre a émis plusieurs idées sans être vraiment convaincue. Elle cherche désespérément l’inspiration. Heureusement, il lui reste encore quelques mois pour décrocher la lune.

Relais

En dehors du temps fort de fin d’année, Epicentre organise deux braderies, une à l a rentrée, la braderie d’automne qui est un rendez-vous bien installé et celle de printemps qui, encore jeunette, peine un peu à s’installer.

Depuis quelques années, Epicentre accueille les nouveaux venus, fait relais auprès de la ville pour toutes les questions et difficultés, les problèmes de stationnement. Mais à l’horizon 2013 se profile également la communauté d’agglomération élargie qui va changer la donne et remodeler des forces commerciales en place. Un avenir qui suscite des interrogations.

Commentez l'article »