Epinal : Encore plus d’arbres dans la ville

B.Boulay 4 décembre 2012 0
Epinal : Encore plus d’arbres dans la ville

Aujourd’hui, les services de la ville abattent 4 tulipiers malades au Parc du château. 4 jeunes arbres de même essence ont déjà été plantés en remplacement. Engagée dans une gestion durable,  la ville projette le renouvellement complet des alignements d’arbres et la diversification des espèces.

 

« Nous plantons plus d’arbres que nous n’en abattons », déclare Pascal Liénard, conseiller municipal délégué au cadre de vie. Environ 800 pour 600 ». Et la ville veut faire encore plus en renouvelant progressivement tous les arbres alignés, qui longent les bâtiments ou constituent  les allées. Le quai des bons enfants en a déjà bénéficié et l’alignement est efficace et esthétique.

Des arbres même où il n’y en avait pas

Des sites urbains qui n’étaient pas arborés, le sont au fur et à mesure des requalifications. C’est le cas des quais Lapique et Contades, du secteur Saint-Michel ou de la rue des Etats-Unis.

Les arbres en ville sont plus agressés que dans leur milieu naturel. Ils peuvent être heurtés lors d’accidents, subissent la pollution, le salage et les réseaux souterrains. Ils sont plus sensibles à l’attaque de parasites. La ville d’Epinal entreprend de diversifier les essences pour limiter ce risque et enrichir le patrimoine arboré.

495 arbres diagnostiqués

Les arbres deviennent dangereux, quand les racines pourrissent ou qu’ils développent une cavité dans le tronc ou le houppier suite à des attaques de parasites. Rongés de l’intérieur sans que rien ne le laisse paraître, ils peuvent s’écrouler subitement, comme c’est arrivé récemment avenue de Provence ou rue Zola.

Les arbres en ville doivent être surveillés. Les services du cadre de vie qui ont des personnes formées, assurent ce suivi. Cette année, ils ont fait appel à un expert spécialisé dans la gestion des arbres urbains pour un diagnostic sur 80 arbres. 25 seront abattus, les autres moins touchés seront élagués et prolongés en attendant leur tour.

Une autre expertise a été réalisée à l’arboretum pour  415 arbres.

Charte de l’arbre

Depuis 2 ans, des agents ont été formés et assurent un élagage régulier. 30 sites sont prioritaires cette année.

La ville établit également une charte de l’arbre, qui définira les règles de protection des arbres lors de chantiers ou d’événements.

Commentez l'article »