Étival-Clairefontaine – La CGT dénonce les bas salaires et des conditions de travail désastreuses

B.Boulay 11 avril 2017 0
Étival-Clairefontaine – La CGT dénonce les bas salaires et des conditions de travail désastreuses

Une vingtaine de salariés des papeteries Clairefontaine ont tenu à informer la presse des conditions « désastreuses » de travail, des salaires « minables »en cours dans l’entreprise avec un intéressement qui favorise les hauts salaires.

« En 3 ans, l’entreprise a est passée de 700 à 580 salariés, expliquent David Trocmé, délégué CGT et Sandra Blaise, secrétaire générale de l’Union locale CGT. Du coup, les salariés qui restent, doivent accélérer les cadences pour faire le même travail. Même si les équipes sont complétées par des intérimaires, ils ne sont pas formés« .

De la pression en continu et le froid

Il s’en suit pour les salariés, une pression continue, qui joue sur leur santé. « On contrôle leur performance, le nombre de pauses, on surveille le nombre de fois où ils vont aux Toilettes … , déplorent les représentants CGT. Et comme si ça n’était pas suffisant, à ces conditions difficiles s’ajoute le travail dans le froid. Les entreprises ayant l’obligation de faire des économies d’énergie, le chauffage a été baissé ».

La plupart des salariés gagnent à peine plus que le Smic

« La plupart des salariés gagnent à peine plus que le Smic malgré de longues années d’expérience et l’intéressement est proportionnel aux hauts salaires, alors que le bénéfice réalisé devrait être équitablement réparti, poursuit le délégué. Nous avions proposé un plafonnement à 4000€ pour l’intéressement mais la direction a refusé. Et pourtant, en ce moment, les affaires marchent plutôt bien ».

Les salariés réclament un 13e mois

La direction propose un intéressement à 1,5%, les salariés veulent 3%. « FO a signé l’accord. Moi je ne signerai pas. Avec des salaires aussi bas que les nôtres, ça fait 20€/mois. Et comme un fait exprès, l’intéressement a été versé ces jours-ci avec un mois d’avance …« , souligne David Trocmé. La CGT réclame un 13e mois, mais pour l’instant, la direction a refusé. Aujourd’hui, la CGT est majoritaire à 51% et FO représente 49% des voix.

Commentez l'article »