Exposition – Les histoires d’amour causent bien des « Tourments »

B.Boulay 16 décembre 2014 0
Exposition – Les histoires d’amour causent bien des « Tourments »

Voyage à travers les histoires tourmentées et tragiques des couples mythiques, émotions de ces passions parfois dévastatrices à glaner à travers les mots, les images ou la musique. Cette exposition lie la musique des opéras aux textes, estampes, peintures et sculptures et vidéos de Cristina Lucas, autres tourments de combats différents pour le sens et la liberté. A voir jusqu’au 15 mars au Musée de l’image.

« Musique et images sont intimement liées, observe Michel Heinrich, maire d’Épinal. Les tourments sont souvent tragiques, mais il faut reconnaître que ce sont les histoires tourmentées qui font les plus beaux textes. Cette exposition est grave, quelquefois triste, – ces sentiments font aussi partie de la vie-, mais elle est surtout enchantée et pleine de surprise« .

Les amours tourmentées inspirent les auteurs

La passion déclenche l’intensité, mais aussi l’exclusion, l’interprétation, la confusion. Elle draine le meilleur comme le plus sombre et mêle les contradictions. Mais c’est la force des sentiments qui inspire les auteurs et les compositeurs. L’opéra baroque met en scène des amours tourmentés. Une résonance musicale qui semble parler à Éric Requet, secrétaire général de la préfecture.

Une autre forme de tourments avec Cristina Lucas

Au rez de chaussée, 3 vidéos de l’artiste espagnole Cristina Lucas, révèlent une autre forme de tourments. Critique sur nos conventions sociales et nos comportements, le peuple tue la liberté ! Jeu de pouvoir et d’exaltations, de violence et d’utopies, au ralenti, elle pointe les contradictions et les désenchantements. Les histoires d’amour finissent-elles toujours mal ?

Histoire de pouvoirs

Cristina Lucas oppose les conventions et l’instinct, la construction sociale et l’harmonie d’un univers naturel en équilibre. Le pouvoir, la domination, la mémoire collective, les contradictions la tourmentent peut-être un peu… Elle cherche à comprendre ce qui fait avancer l’homme ou la femme et le traduit en visuels bouleversants.

Commentez l'article »