Festival de Gérardmer – Ghostland rafle 3 prix dont le grand Prix !

B.Boulay 5 février 2018 0
Festival de Gérardmer – Ghostland rafle 3 prix dont le grand Prix !

Lors de cette cérémonie de clôture, Ghostland de Pascal laugier fait fort en décrochant 3 prix dont le grand Prix, le prix du public et le prix Syfy, suivi de 2 doublés,  Les bonnes manières de Juliana Rojas & Marco Dutra qui remporte le Prix du jury ex-aequo et le prix de la critique et Mutafukaz qui décroche le prix des jeunes et de la meilleure musique. Le Grand Prix du court métrage va au film « et le diable rit avec moi »  de Rémy Barbe.

« J’étais traqueur quand j’ai présenté le film, puis je suis retourné dans la salle pendant la projection et j’ai perçu ce silence réceptif. Je me suis dit que ça pouvait marcher », commente Pascal Laugier. Il a conquis le public ! « Je suis touché, d’autant plus que ce sont les premiers retours que j’ai. C’est un prix royal ! » On sait que tous les réalisateurs attendent avec fébrilité le verdict du public.

Ghostland sera en salles le 14 mars

« Vous êtes aussi malades que moi, lance-t-il aux jurés à l’annonce du Grand Prix, avant de donner la parole à Emilia Jones, son actrice.  Ghostland raconte l’histoire de Pauline (Mylène Farmer) et de ses 2 filles qui héritent d’une étrange maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles … « Un film fantastique doit déranger ».

Mutafukaz a conquis les jeunes

Le prix des jeunes est décerné à Mutafukaz, « un film peu commun, une petite bombe, si singulier !« , analyse Stéphanie Klein, présidente du jury Jeunes. Il remporte également le prix de la meilleure musique originale. « Un genre dans un genre, étonnant, avec de l’énergie ». « Ce film est un miracle, ce prix en est un second », déclare Guillaume Renard, un des co-réalisteurs. Il semble qu’il ait fallu 8 ans pour voir émerger « cette pépite d’animation franco-japonaise« .

L’apologie du genre humain

En plus du jury, « Les bonnes manières » a séduit la critique présidée par Philippe Rouyer, qui a vu dans cette co-production française, « un grand film qui réconcilie le cinéma d’auteur et de genre et qui fait l’apologie du genre humain« . Le 2e prix du jury ex-aequo est attribué aux affamés de Robin Aubert (canada).

« Et le diable rit avec moi »

« J’ai découvert Gérardmer par un logo sur un DVD. c’est incroyable que je me retrouve de l’autre coté. Un prix à Gérardmer, ça a du sens et merci au public dont les réactions réchauffent le coeur« , confie Rémy Barbe, réalisateur du court-métrage gagnant.  Un public système cinéma cher à Lionel Chouchan fondateur du Festival.

« J’avais des doutes, je n’en ai plus ! »

« J’ai été surpris par la dynamique de ce festival que je ne connaissais pas. J’avais des doutes, je n’en ai plus ! affirme le président du jury long métrage, Mathieu Kassovitz en clôturant cette 25e édition. J’ai retrouvé ici une intimité avec le cinéma, que je croyais perdue.  La salle de cinéma est un refuge où l’on fait vivre les films. J’ai retrouvé ça ici aussi ! ». 

A Paris du 7 au 11 février

Cette année, les équipes de cinéma sont venues nombreuses, confiantes en la réputation de cet accueil particulier du Festival. Et la fréquentation du public est en hausse. La 26e édition est déjà annoncée du 30 janvier au 3 février 2019.  En attendant, les films de la compétition seront pour la première fois repris cette année par la Cinémathèque Française à Paris du 7 au 11 février 2018.

Palmarès 2018

Longs Métrages

  • Le grand Prix (soutenu par la Région Grand Est) : GHOSTLAND de Pascal Laugier (France & Canada)
  • Le Prix du Jury ex-aequo : LES AFFAMÉS de Robin Aubert (Canada) et LES BONNES MANIЀRES de Juliana Rojas & Marco Dutra (Brésil & France)
  • La meilleure musique originale (soutenu par la SACEM) : The Toxic Avenger & Guillaume Houzé pour MUTAFUKAZ de Shôjirô Nishimi & Guillaume « Run » Renard (France & Japon)
  • Le Prix de la critique : LES BONNES MANIERES de Juliana Rojas & Marco Dutra (Brésil & France)
  • Le Prix du public (soutenu par la Ville de Gérardmer) : GHOSTLAND de Pascal Laugier (France & Canada)
  • Le Prix du jury Syfy : GHOSTLAND de Pascal Laugier (France & Canada)
  • Le Prix du Jury jeunes : MUTAFUKAZ de Shôjirô Nishimi & Guillaume « Run » Renard (France & Japon)

Courts Métrages

  • Le Grand Prix du court métrage : ET LE DIABLE RIT AVEC MOI de Rémy Barbe (France).

 

Commentez l'article »