Gérardmer – Favoriser la végétation naturelle sur les berges du lac

B.Boulay 30 novembre 2017 0
Gérardmer – Favoriser la végétation naturelle sur les berges du lac

La végétation littorale qui était encore très présente au début du XXe siècle sur le lac a fortement régressé.  On estime que 80 % des berges sont aujourd’hui artificielles. La ville expérimente une opération pour la restauration partielle des berges naturelles. Elle sera mise en oeuvre entre cet automne 2017 et l’automne 2018.

Cette opération est menée en partenariat avec la ville, la Fédération de pêche des Vosges, la société de pêche de la Vallée des lacs, l’Agence de l’Eau et le Conservatoire d’Espaces Naturels Lorrain. Restaurer la végétation naturelle du littoral permet de conserver un milieu propice à la biodiversité.

Protéger contre la dégradation des berges

Il s’agit de protéger les berges de l’érosion en constituant un rempart contre la houle et le batillage (vagues entrainées par le déplacement des bateaux). Ce qui améliorera également le cadre paysager et la qualité de l’eau.

AVJOR à Ramberchamp et  quai du Locle

 

Les sites expérimentaux sont la pointe de l’AVJOR à Ramberchamp et un espace le long du quai du Locle. L’expérimentation vise à tester plusieurs techniques de restauration des littoraux, comme la réimplantation des végétaux disparus ou régressés et la mise en place de palissades en dur et souple contre la houle.

Des instruments de mesure

L’expérience prévoit le suivi de l’évolution du développement de la végétation sur plusieurs années et l’installation d’instruments de suivi du niveau du lac (échelle limnimétrique). L’opération reviendra à 107 957€ avec une participation de 86 366€ de l’agence de l’eau, 9591€ des sociétés de pêche et 12 000€ de la ville.

Palissades en cours d’installation

Les palissades sont en cours d’installation et seront surveillées pour vérifier leur résistance au gel pendant l’hiver. Au printemps 2018 commencera la re-végétalisation avec une protection des dispositifs durant la période touristique. A l’automne 2018, les installations seront complétées si nécessaire. Les usagers du lac et de ses abords sont priés de respecter ces différents dispositifs.

Commentez l'article »