Hêtre nomade – La yourte, un habitat nomade pour voir la vie en rond !

B.Boulay 25 juillet 2013 0
Hêtre nomade – La yourte, un habitat nomade pour voir la vie en rond !

Pour Pierre-Olivier Lefèvre et Aurélie Hentic, la yourte a tous les avantages. Elle  permet d’avoir sa maison pas chère et s’inscrit dans une démarche de développement durable. Ils ont la leur. Ils en produisent pour les louer ou les vendre, et sont devenus experts.

Le hasard fait bien les choses. Ils ont construit leur propre yourte en 2011, un espace de 40m2 qu’ils peuvent emmener pour 16 000€. Et un commanditaire fait appel à eux, pour en construire 2 autres pour un projet. « On rentrait de voyage et on s’est dit : Pourquoi pas ? ».

Pourquoi pas des yourtes ?

Pierre-Olivier Lefèvre a une formation de charpentier et un DUT d ‘informatique, et Aurélie Hentic, un BTS de tourisme et « la passion de faire de ses mains depuis toujours ».

Ils cherchent une commune d’accueil. « On a appelé toutes les communes en expliquant notre projet et Michel Fournier, maire de Voivres, nous a dit : « J’ai ce qu’il vous faut, vous venez demain ! ».

Une friche à retaper

Le maire de Voivres leur propose une friche, les restes d’une ancienne boite de nuit située dans les bois  près d’un étang. « Il nous a signé 2 contrats de travail CAE pour rénover le bâtiment. Ils nous fournissaient les matériaux et nous faisions le travail de rénovation ». Pierre-Olivier Lefèvre et Aurélie Hentic ont installé leur yourte sur un espace dégagé tout près de la forêt et de l’étang, en face du bâtiment.

Vous avez dit bizarres ?

« Dans le village, on est bien accueillis. On a suscité des interrogations. Les gens étaient curieux, voire méfiants. L’inconnu fait peur et de drôle d’énergumènes qui s’installent avec une yourte, ca peut créer de l’inquiétude. Mais on a joué le jeu. On a rassuré les habitants. On les a invités à venir nous voir, à visiter la yourte », expliquent-ils et ils ont aujourd’hui de bonnes relations avec les habitants du village et participent à son animation.

Ils ont travaillé un an à la rénovation du bâtiment et ils l’utilisent aujourd’hui comme atelier pour fabriquer leurs yourtes.

Hêtre nomade

Hêtre Nomade est lancée depuis un mois. Cette entreprise propose la conception et fabrication de yourtes en vente ou location.

La yourte est un habitat complémentaire qui peut intéresser le particulier. Elle peut permettre à de jeunes couples d’avoir leur propre habitation pour vraiment pas cher ! Du pain béni pour des jeunes qui débutent dans la vie. « En hiver, c’est une seule pièce à chauffer, précise Aurélie. C’est un cocon. Il y fait 25°C par -10 °C dehors ! Et avec les parties transparentes, on peut observer la nature de l’intérieur ». Elle peut également fournir une habitation d’appoint pour des amis, sur un terrain secondaire etc…

Habitation touristique

La yourte, habitation insolite, crée actuellement un certain engouement. Vivre en rond procure  un certain dépaysement et répond à un besoin d’innovation touristique. Elle peut être installée de manière permanente ou saisonnière et pourrait bien intéresser les stations de ski !

Enfin, elle représente une solution démontable pour les communes qui organisent des festivals, des marchés de Noël ou des événements. Elle peut être achetée ou louée.

Du hêtre !

Hêtre nomade entre dans le projet «  Hêtre des Vosges » porté par le Pays d’Épinal. « Le hêtre est un super bois qui correspond bien à la fabrication de Yourte. Il est plus résistant que le chêne et huilé, il donne une teinte rose super belle » s’enthousiasme Pierre-Olivier Lefèvre.

Conformes aux normes ERP

Pour construire une yourte, il faut 1m3 du bois, environ 60 perches rabotées pour être plus facilement montées et démontées, une couche d’isolant de 100 m2, généralement de la laine de mouton ou laine de coton recyclé fabriquée par Émmaüs, 100m2 de toile technique nautique, à la fois imperméable et respirante, qui vient d’Autriche et des ouvertures aux dimensions réglementaires. Les yourtes sont conformes aux normes exigées pour les établissements recevant du public. Pierre-Olivier Lefèvre y ajoute sa touche avec un dôme central ouvrant. Une yourte commandée aujourd’hui pourrait être livrée en octobre.

Rendez-vous 7 et 8 septembre

« Une yourte, c’est une 3e peau. Ça vit avec nous. C’est un habitat de qualité qui réagit à son environnement et c’est ouvert sur la nature ». La yourte est raccordée aux réseaux d’eau et d’électricité. Elle possède un poêle à bois central et peut être déplacée à chaque déménagement. « C’est une structure tout à fait en phase avec la problématique de développement durable ».

Rendez-vous les 7 et 8 septembre pour un week-end découverte et festif, avec visite de la yourte à Voivres, samedi après-midi et dimanche toute la journée, et soirée festive, restauration rapide et concert samedi soir.

 

 

Commentez l'article »